Pour un meilleur traitement des enfants en conflit avec la loi

Société

Saint-Louis, 16 juin (APS) - La 30 ème édition de la Journée de l’enfant africain (JEA) a été célébrée jeudi à Saint-Louis (nord), par un appel pour un meilleur traitement de cette couche de la société en conflit avec la loi, a constaté l'APS.   Elle était placée cette année sur le thème :  "Accès à un système de justice adapté aux Enfants".   La cérémonie a été organisée par le Forum régional des jeunes enfants leaders (FORJEL), en collaboration avec l'ONG Plan International.   Le président du FORJEL, Mame Mody Cissé, a plaidé pour que "les enfants en conflit avec loi soient mieux traités, avec un suivi spécifique, tout en tenant compte de leur avenir".   "Depuis que l’on célèbre cette Journée, rien n’a encore changé en ce qui concerne la prise en charge des enfants en conflit avec la loi", a déploré Khady Métou Fall, membre du FORJEL.   Elle a souligné la nécessité de procéder à des reformes judiciaires au niveau de la justice, pour que ces enfants puissent continuer leurs études après leur sortie de prison.