Covid-19 : des maîtres coraniques s'opposent à la fermeture des "daaras

Santé

Kaolack, 15 mai (APS) - La Fédération nationale des associations des maîtres coraniques a fait part vendredi de son désaccord avec la fermeture des écoles coraniques dans le but déclaré de protéger les enfants contre la maladie à coronavirus. La cellule de crise de son comité directeur, ‘’après des échanges approfondis et argumentés’’, dénonce la décision de fermer ces écoles, a déclaré Mohamed Lamine Fall, vice-président de cette fédération, au cours d’une rencontre avec la presse. M. Fall, coordonnateur de la cellule de crise, estime que ‘’cette décision de fermer les ‘daara’ (écoles coraniques) est contraire au droit constitutionnel des enfants à l’éducation’’. ‘’Chaque parent a le droit de choisir la forme qui lui convient pour instruire et éduquer sa progéniture’’, a-t-il argué, rappelant que ‘’les écoles coraniques jouent un rôle irremplaçable et prépondérant dans la carte scolaire du pays’’. Mohamed Lamine Fall estime que ‘’l’école héritée de l’administration coloniale est certes la norme officielle, mais l’école coranique demeure une norme légitime parce qu’elle  est portée et acceptée par la communauté’’. Il soutient que ‘’l’école coranique reste l’institution scolaire qui a le plus participé au développement socioéconomique du pays, dans un contexte de marginalisation extraordinaire’’. M. Fall regrette la fermeture de plusieurs ‘‘daara’’ à Kaffrine, Fatick, Dakar, etc.