Des dirigeants de club étalent leurs divergences sur la formule choisie pour la reprise des championnats

Football

Dakar, 14 mai (APS) – Des dirigeants de club interrogés sur la formule des play-offs, choisie pour la reprise des championnats en novembre prochain, ont étalé leurs divergences sur cette décision prise mercredi par le comité d’urgence de la Fédération sénégalaise de football (FSF). Le président du Jamono de Fatick, Adama Ndour, estime que c’est une ‘’mesure de prudence’’ motivée par la pandémie de Covid-19. ‘’C’est une décision difficile mais sage, qu’on a prise en espérant que la maladie va s’estomper’’, a expliqué ce membre des instances de la FSF, soulignant que la préservation de la santé des acteurs du football a une priorité pour les dirigeants. A la 11e place du classement de la Ligue 2 avec 13 points, le club dirigé par M. Ndour fait partie de ceux qui doivent jouer les play-downs en vue de leur maintien dans le deuxième niveau des championnats. Samsidine Diatta, le manager général du Dakar Université Club (DUC), parle d’une situation inédite pour le football sénégalais. ‘’C’est un cas de force majeure’’, dit-il de la décision prise par le comité d’urgence de la FSF. ‘’Il faut reconnaître que certaines décisions ne peuvent pas faire l’unanimité’’, a souligné le dirigeant du club universitaire, tout en estimant que cette décision est ‘’sage’’. ‘’Elle peut être annulée en fonction de l’évolution de la pandémie, d’ici à novembre’’, a ajouté le manager général du DUC, sixième au classement de la Ligue 2, concerné donc par les play-offs à jouer pour la montée en Ligue 1. Pour Mathieu Chupin, le président de Dakar Sacré-Cœur, qui va jouer les play-offs, cette décision est la seule que pouvait prendre la Fédération sénégalaise de football. ‘’Toute autre décision serait incompréhensive’’, a-t-il dit au quotidien Stades. Mbaye Mbow, le manager général de l’US Gorée, est d’avis que la décision fédérale aura ‘’force de loi’’. Son club, le neuvième au classement de la Ligue 1, est concerné par les play-downs pour son maintien dans l’élite. ‘’Nous sommes obligés de la respecter’’, a affirmé le dirigeant de l’US Gorée, parlant de la décision de la FSF. Il estime toutefois qu’il valait mieux décréter la fin de la saison et décerner le titre à Teungueth FC, le leader de la phase aller de la Ligue 1, qui a 12 points de plus que le deuxième, le Jaraaf. ‘’Ces deux équipes iront jouer les compétitions’’ africaines, et on maintient les autres, donc ‘’ni montée ni descente’’ aurait préféré Mbaye Mbow.   Amara Traoré, le président de la Linguère de Saint-Louis, le leader de la Ligue 2, pense que le Sénégal devait faire comme de nombreux pays d’Afrique et d’ailleurs en décrétant la fin des championnats. Ainsi, ‘’les deux premiers de la Ligue 2 montent en Ligue 1, et ainsi de suite’’, a dit Traoré à la RFM indiquant que Teungueth leader de la Ligue 1 peut-être sacré champion. L'ancien sélectionneur national (2009-2012)  précise toutefois  que son club va se soumettre à la volonté de la fédération. Mbaye Diouf Dia, interrogé par la RFM sur la décision du comité d’urgence de la FSF, s’y est opposé. La formule des play-offs souffre d'un ‘’manque d’éthique sportive’’, selon le président de Mbour FC. ‘’Il y a une possibilité de jouer le restant du championnat’’, espère le dirigeant de ce club mbourois, huitième au classement de la Ligue 1, concerné par les play-downs, c’est-à-dire la course au maintien dans l’élite. Le responsable de la communication de Génération Foot, Talla Fall, parle d’une ‘’grosse déception’’ lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de la décision de la FSF. ‘’C’est même un manque de respect pour des clubs qui ont investi des milliards dans le football national’’, a-t-il dénoncé.   ‘’A Génération Foot, on ne peut pas accepter cette décision. On ne peut pas changer le règlement en cours du jeu’’, a protesté le dirigeant du club de Déni Biram Ndao, 12e au classement de la Ligue 1, concerné par les play-downs, la course au maintien dans l’élite. ‘’Soit on donne le titre à Teungueth FC, soit on fait la manche retour du championnat avec 39 points à prendre. Cela veut dire que tout est jouable dans ce championnat’’, a proposé Talla Fall. ‘’On doit respecter les présidents des clubs de l’élite, qui se saignent pour faire vivre leur équipe’’, a-t-il dit, rappelant que les clubs de Ligue 1 et les équipes de division régionale n’ont pas les mêmes besoins et charges financiers.   Pour Talla Fall, le comité d’urgence de la FSF devait consulter le conseil d’administration de la Ligue sénégalaise de football professionnel avant de prendre cette décision. ‘’Génération Foot n’exclut pas d’ester en justice à cause de cette décision. Je suis convaincu qu’elle ne fait pas l’unanimité’’, a-t-il soutenu.