50 ans OIF : Louise Mushikiwabo appelle à ‘’redéfinir’’ la Francophonie pour l’inscrire dans l’avenir

Culture

‘’La Francophonie est un projet dont les acquis sont certains après 50 ans, mais qu’il convient de redéfinir pour l’inscrire dans l’avenir et lui permettre d’affronter avec succès les 50 prochaines années’’, a dit la Rwandaise dans son message délivré à l’occasion de la célébration ce 20 mars du cinquantenaire de cette organisation créée en 1970.Elle invite à ‘’recentrer la coopération entre les pays autour des grands enjeux stratégiques mondiaux pour inscrire la Francophonie dans l’avenir notamment en assurant une ‘’éducation de qualité pour toutes et tous’’, ‘’mettre fin à la fracture numérique’’, ‘’œuvrer pour une prospérité partagée et compatible avec un développement durable respectueux de la planète’’. La langue française qui au cœur de l’action de l’OIF, estime-t-elle, doit mener la jeunesse à l’avenir.Elle appelle à œuvrer davantage ensemble pour les valeurs consécutives de notre identité et ‘’le respect de l’état de droit, de la démocratie, les droits de l’homme et l’égalité entre femmes et hommes’’. ‘’Nous voulons une organisation caractérisée par la bonne gouvernance et qui participe au bon équilibre entre tous les pays membres’’, estime Louise Mishikiwabo. Pour la secrétaire générale de l’OIf, il faut un retour aux sources de la Francophonie et se resserrer autour des priorités fondatrices. ‘’L’adaptation aux défis du monde actuel nous permettrons d’être plus pertinent et plus efficace et aller plus loin et voir plus grand’’, fait-elle valoir. L’Organisation internationale de la Francophonie qui a reporté ses activités dans la cadre de la célébration de son cinquantenaire à cause de la pandémie du COVID – 19, reste solidaire à tous les membres de la francophonie touchés par la maladie et à la communauté internationale. ‘’La Francophonie a mis au cœur de son projet l’idéal de solidarité qui est ce dont nous avons le plus besoin dans les moments difficiles que nous traversons’’, dit-elle. Au 16 mars dernier, 69 des 88 Etats et gouvernements membres de l’OIF sont touchés par la pandémie du COVID – 19 soit plus de 60 % de la totalité de l’espace francophone. Dans cet espace, 22688 personnes ont été contaminées et 252 personnes décédées à la suite du virus. La Francophonie compte 300 millions de locuteurs dans le monde dont la grande majorité en Afrique avec plus de trente pays membres sur le continent noir. La Francophonie a été créée le 20 mars 1970 à Niamey où 21 dirigeants sur les cinq continents dont le premier président du Sénégal Léopold Sédar Senghor ont décidé d’inscrire leur pays dans un mouvement de solidarité internationale en français.