Le DAC de SEFA génère environ 1000 emplois par an (responsable)

Agriculture

Sédhiou, 20 mars (APS) - Dans le cadre de la mise en œuvre du programme des domaines agricoles communautaire (PRODAC), le domaine agricole communautaire (DAC) de la région de Sédhiou (sud) enregistre chaque année environ 1000 emplois, a déclaré Aliou Sow, le chef du projet.   "Le PRODAC est né de la problématique de l’emploi des jeunes au Sénégal. Le président de la république, Macky Sall, dans son programme de gestion et de réponse à l’employabilité a mis en place les domaines agricoles communautaires et celui de Sédhiou peut aller jusqu’à 300 emplois par mois et plus de 1000 emplois dans l’année", a-t-il révélé dans un entretien avec l’APS.   Selon lui, le PRODAC a été créé en 2014 et une dizaine de DAC sont répartis au niveau du territoire national, notamment à Sédhiou, Louga, Diourbel, Kédougou, Matam, Kaffrine, Fatick et Sangalkam.   "Le DAC est un cadre d’incubation et d’absorption pour l’employabilité des jeunes au Sénégal", dit-il, ajoutant que la mission principale du PRODAC est de trouver des emplois aux jeunes et femmes ainsi qu’aux couches vulnérables.   "On a constaté que ces couches sont les plus touchées par le chômage et l’agriculture au sens large avec ses métiers non agricoles est un secteur pourvoyeur d’emplois et un incubateur qui permet aux jeunes diplômés et non diplômés d’accéder à l’emploi", a estimé M. Sow.   Aussi, ajoute-t-il, nous avons les métiers non agricoles qui vont de la plomberie à la mécanique jusqu’à la maçonnerie, permettant aussi aux jeunes d’avoir leurs métiers dans l’agriculture.   Au niveau des emplois, le DAC évolue à des niveaux différents. "Nous avons les emplois diplômés directs, on a aussi des incubés, des journaliers, etc.", renseigne-t-il.   Le chef du DAC souligne aussi que plusieurs opportunités sont offertes aux jeunes et femmes surtout dans le domaine de l’incubation et de la formation aux métiers de l’agriculture.   "Nous travaillons aussi avec des organisations non gouvernementales dans la formation des jeunes et en ce moment même, une soixantaine de jeunes sont en formation chez nous pour une durée de trois mois", a-t-il ajouté.   Précisant que cette formation sera sanctionnée par une attestation et un business plan qui leur permettront de bénéficier des subventions et financement pour rentrer dans la vie active et professionnelle.