COVID- 19 : la région de Diourbel en ordre de bataille

227

SENEGAL – SANTE     Plusieurs participants issus des services techniques de la santé, de l’administration ont apporté leur soutien au comité pour lui permettre d’éviter la transmission de masse. Ils ont réaffirmé leur disponibilité pour engager la guerre contre le virus et  demandé le soutien de leurs partenaires. Le corona virus est apparu dans la région de Diourbel à Touba où un émigré de retour a été diagnostiqué. Ceci a permis une mise en quarantaine de la famille avec une maitrise dans le contrôle de l’épidémie. Des communications auprès des communautés ont également permis d’éviter la psychose des populations avec le risque de stigmatisation. Ensuite, le comité régional a demandé aux communautés de s’engager au suivi des entrants qui doivent être mis en quarantaine, avec l’aide de la police. Un plan de riposte a été concocté au niveau de l’héliport où une équipe de techniciens a fait un relevé topographique pour ériger le site qui sera fonctionnel bientôt. Le Gouverneur de la région et Président du comité régional,Gorgui Mbaye a défini le rôle du comité en ce concerne la coordination, le suivi, la sensibilisation et le confinement . « Pour l’épidémie du  COVID-19, souligne Gorgui Mbaye, des difficultés économiques, surtout pour le secteur informel sont prévisibles ». Par ce fait ,ajoute-t-il,des filets sociaux seront mis en place pour atténuer les plus démunis. A ce propos, le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a participé pour une enveloppe de 200 millions de FCFA .Le député Serigne Mbacké Bara Doli a injecté une enveloppe de 5 millions de FCFA . LE Dr Soumaré , Directeur de l’ONFP a fait un don au comité départemental de lutte des produits (alco gel, masque, gants, lave – main, affiches ) pour une valeur globale estimée à 3 millions 128.300 FCFA . L’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel a mis en place un dispositif comprenant des salles dédiées à l’isolement, un renforcement du dispositif hygiénique et des solutions hydro-alcooliques conditionnées sur place. Ces mêmes dispositions sont associées à la sensibilisation et la formation des personnels administratifs. Grâce aux actions de l’Education pour la santé, des visites de sensibilisation sont effectuées avec la distribution de supports de communication. Des visites de plaidoyer auprès des autorités religieuses, au Hizbutt tarkhiya, willaya, Touba sa Kanam, qui déjà investi 45 millions de FCFA pour la pulvérisation des marchés et mosquées de la cité religieuse. Selon le médecin chef de la région de Diourbel, Dr Mamadou Dieng, la communication à travers peut résoudre le problème de la stigmatisation. Les mesures individuelles prises par le chef de l’Etat, le Président Macky Sall sont des mesures qui ont impacté sur l’épidémie. L’interdiction des rassemblements a contribué à atténuer la  propagation du virus. La fermeture des « loumas »(marchés hebdomadaires), mariages, baptêmes et autres « Khawarés », sont également en vigueur dans la région. Le coordonnateur de l’USAID / NEMA a de son côté indiqué que sa structure va appuyer techniquement et financièrement des activités avec les Badianou Gokh, ainsi des dons masques et gants .Des caravanes de sensibilisation, des visites de proximité, des séances vidéos sont également prévus. D’autres partenaires, tels OMS , le centre des opérations d’urgences, la croix rouge et autres partenaires financiers sont attendus. Il faut rappeler qu’un centre est en construction à Touba, ainsi qu’un hôpital militaire à l’intérieur de la résidence « Khadimou Rassoul » pour traiter toutes les maladies avec des consultations gratuites. ID