Coronavirus : 10 personnes suivies par les autorités médicales de Thiès (médecin-chef)

Santé

Thiès, 19 mars (APS) - Dix personnes rentrées par voie terrestre de pays touchés par le coronavirus ont été consultées et sont suivies régulièrement par les services sanitaires de la région de Thiès (ouest), a appris jeudi l’APS des autorités médicales.   ‘’Dans la région de Thiès, il y a au moins 10 personnes qui nous ont été signalées par les riverains, nous les avons consultées’’, a dit le médecin Malick Ndiaye en marge d’une formation de journalistes sur les concepts liés au coronavirus.    Selon M. Ndiaye, médecin-chef de la région de Thiès, des agents de santé les contactent régulièrement pour vérifier si elles ne présentent pas de symptômes. Il leur est seulement demandé de rester chez elles où elles reçoivent la visite d’agents de santé.   Au-delà de 14 jours, la durée du temps d’incubation du virus, la surveillance sera arrêtée, a-t-il précisé.    Depuis l’apparition de la maladie au Sénégal, le 2 mars, ‘’plus de 100 personnes’’ ont été surveillées avant d’être relâchées, selon Malick Ndiaye.   Il invite les populations à la sérénité, soulignant que ‘’ce n’est pas parce que quelqu’un rentre d’Italie qu’il doit être [testé]’’.    ‘’Tant qu’on ne ressent rien, on n’a pas besoin de faire des tests’’, a précisé le médecin, appelant à éviter de ‘’stigmatiser’’ les patients et de ‘’jouer au docteur’’. Pour éviter cette stigmatisation, les autorités ont arrêté de décliner l’identité des patients, lors des points de presse sur le nombre de cas, a-t-il expliqué en invoquant le secret médical.   La région de Thiès compte pour le moment trois centres de traitement aménagés dans les hôpitaux de Thiès, Mbour et Tivaouane pour parer à toute éventualité. Ces centres vont être ‘’réadaptés en fonction de l’évolution de la maladie’’, a dit M. Ndiaye.   Le gouverneur de la région de Thiès, les préfets des trois départements et les 12 sous-préfets se réunissent régulièrement pour voir comment faire appliquer les avis médicaux, dont le respect de la distance règlementaire dans les marchés, les rassemblements, etc.    La région a reçu jeudi des équipements de protection individuelle destinés, selon lui, aux agents qui seront appelés à être en contact direct avec les malades infectés par le coronavirus.    Malick Ndiaye annonce que le reste du matériel de protection sera disponible d’ici à lundi ou mardi. En attendant cela, il invite les comités de développement sanitaire à aider à l’acquisition de gels hydro-alcooliques et de masques chirurgicaux, au profit du personnel.