Le FIM cible les personnes ayant un accès difficile au crédit (ministre)

Economie

Dakar, 16 mars (APS) - Le Fonds d’impulsion de la microfinance (FIM) cible des personnes résidant dans des zones où ‘’l’accès au crédit est encore difficile’’, a précisé lundi le ministre de la Microfinance et de l’Economie solidaire et sociale, Zahra Iyane Thiam Diop.   ‘’Nous sélectionnons des demandeurs résidant dans des zones où l’accès au plus petit crédit pose d’énormes problèmes. C’est le cas de la région de Kédougou où nous avons financé pour la somme de 50 millions de francs CFA plus de 2.700 personnes et réactivé quasiment plus de 1.000 comptes’’, a-t-elle déclaré lors d’une audition au Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT).   Le Fonds d’impulsion de la microfinance, doté d’un montant de 300 millions de francs CFA, va permettre d’atteindre l’inclusion sociale, souligne-t-elle.    Elle estime que quel que soit le montant d’un financement, ‘’s’il est bien utilisé et adapté aux besoins du demandeur, les résultats vont suivre’’.   ‘’C’est ce modèle que nous voulons renforcer et élargir. C’est également là où est attendu le Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT) en termes de plaidoyer pour que de tels instruments qui ont déjà prouvé leur efficacité puissent être renforcés’’, a-t-elle dit.   Elle soutient que le ministère de la Microfinance et de l’Economie solidaire et sociale attend un accompagnement de la part du HCCT dans l’intégration de la dimension économie sociale et solidaire au niveau des plans locaux de développement des collectivités territoriales.   ‘’Nous attendons aussi du HCCT la sensibilisation par rapport au renforcement des différents mécanismes de financement’’, a-t-elle ajouté.