Pour un engagement citoyen en faveur de la loi sur les produits plastiques

Environnement

Louga, 9 mars (APS) – Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a appelé lundi à Louga à un engagement citoyen en faveur de l’application effective de la nouvelle loi relative à la prévention et à la réduction de l’incidence des produits plastiques sur l’environnement. ‘’Le défi aujourd’hui réside plus que jamais dans l’application effective de la nouvelle loi. Et pour cela, chaque citoyen, chaque acteur devra jouer sa partition, partout où il se trouve sur le territoire national’’, a-t-il dit lors d’un comité régional de développement consacré à la vulgarisation de ladite loi. Il a insisté sur le fait que le Sénégal n’arrivera à vaincre le péril plastique et léguer aux générations futures un environnement sain qu’au prix d’un engagement collectif de tous les citoyens. ‘’La rencontre d’aujourd’hui visait à promouvoir une compréhension commune et sans équivoque de cette loi. Mais également à échanger et à recueillir les avis et suggestions des participants pour une mise en œuvre réussie de cette loi devant entrer en vigueur le 20 avril prochain. Elle abroge notamment la loi 2015 09 relative à l’interdiction, l’utilisation, de la détention de l’importation des sachets plastiques à faible micronnage. ‘’Des dispositions sont en train d’être prises en rapport avec les ministères du Commerce, de la Justice, de l’Intérieur, des Forces armées et des Finances pour que nous puissions avoir une parfaite coordination’’, a-t-il fait savoir. ‘’Le péril plastique, plus qu’un défi environnemental, constitue un sujet de préoccupation aux plans économique et social dans la région de Louga’’, une zone à ‘’vocation agropastorale’’, a indiqué le ministre de l’Environnement et du développement durable. Selon lui, la prolifération anarchique des produits plastiques constitue une sérieuse menace pour ces secteurs d’activité. Abdou Karim Sall a assuré qu’une campagne de sensibilisation et d’information allait être menée dans le but de faire comprendre les effets néfastes du plastique sur l’environnement, l’agriculture, l’élevage, le tourisme et la pêche. Il a aussi averti que des dispositions seront prises pour régler la question de la production et de l’importation des sachets plastiques dans le pays, soulignant que la vigilance sera de mise pour débarrasser définitivement le pays des sachets plastiques. SK/AKS