UEMOA : les transactions via les comptes de monnaie électronique en hausse

Economie

Dakar, 28 fév (APS) - Les transactions via les comptes de monnaie électronique dans l’espace de la CEDEAO ont progressé de 16, 04 % en valeur entre le second semestre 2018 et le premier semestre 2019, révèle le rapport semestriel de surveillance des services de paiement adossés à la monnaie électronique - juin 2019.   ‘’Au premier semestre 2019, le nombre de transactions via les comptes de monnaie électronique s’est établi à 583,36 millions représentant un montant de 6 203,20 milliards de francs CFA contre 430,74 millions transactions pour une valeur de 5 345,90 milliards de francs CFA au second semestre 2018 (…)’’, précise ce rapport de la BCEAO.   Cet accroissement est de 35,43% en volume et 16,04% en valeur, détaille le document.    Il souligne que cette progression enregistrée au niveau de tous les opérateurs reflète ‘’l’adhésion continue des populations aux services de paiement adossés à la monnaie électronique et s’explique par le renforcement des réseaux de distribution déployés dans l’Union par les EME [établissements de monnaie électronoqie]’’.   Le rapport indique qu’à fin mars 2019, ‘’les opérations intra-UEMOA ont enregistré une progression de 10,79% en volume et de 29,50% en valeur, soit 2,93 millions de transactions estimées à 156,12 milliards de francs CFA.   A titre de comparaison, il y avait 2,41 millions de transferts d’un montant total de 120,56 milliards de francs CFA à fin décembre 2018.    Selon les statistiques, à fin juin 2019, la Côte d’Ivoire demeure le principal émetteur de transferts avec 61,60% de la valeur totale des transactions sous-régionales, tandis que le Burkina Faso se positionne comme le principal récepteur avec 54,28% des transferts.    Sur la période sous revue, la répartition de la valeur des transferts intra-UEMOA montre que les corridors suivant concentrent plus de 79,47% des opérations : Côte d’Ivoire-Burkina Faso (51,62%), Côte d’Ivoire-Mali (17,42%), Mali-Burkina Faso (10,43%).