Les hommages d'Aminata Mbengue et d'Idrissa Seck à Ousmane Tanor Dieng

Politique

Dakar, 24 fév (APS) - La secrétaire général du Parti socialiste (mouvance présidentielle), Aminata Mbengue Ndiaye, et le président de Rewmi (opposition), Idrissa Seck, ont rendu hommage dimanche à Ousmane Tanor Dieng, figure socialiste et ancien collaborateur des présidents Senghor et Diouf.      Le parcours du défunt secrétaire général du PS "a été pour les militants et tous le Sénégalais une leçon de vie, un viatique", a déclaré la présidente du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT).   "Ousmane Tanor Dieng aura réussi, car ayant marqué positivement sa vie. Il a été pour sa postérité, notamment le Parti socialiste, un guide moral et pratique", a-t-elle dit, dimanche, lors d'une cérémonie d'hommage à son prédécesseur à la tête du HCCT.   Elle a justifié la tenue de cette cérémonie par la volonté d'exprimer à nouveau une redevabilité à l'égard du défunt et partager avec sa famille "une émotion encore vive".    Aminata Mbengue Ndiaye souligne que son prédécesseur "n'était pas seulement qu'un homme d'idées et de convictions", mais il y avait aussi en lui, "le culte d'une vertu essentielle bâtie sur le courage et l'élégance". "Il a été calme et intransigeant dans ses décisions", a-t-elle ajouté.   "Au moment où à travers le monde se créent des querelles de délitement des valeurs démocratiques, Tanor croyait au pacte républicain pour l'intérêt supérieur de la nation, qui, pour lui, prime sur ceux particuliers", a témoigné la présidente du HCCT.   Elle a rappelé qu'Ousmane Tanor Dieng "considérait les valeurs humaines comme une suprême prééminence".   Le leader de Rewmi, Idrissa Seck, affirme lui qu'Ousmane Tanor Dieng "n'était pas exclusivement la propriété du Parti socialiste.    "Il était dans le cœur de tous les Sénégalais et au-delà même dans celui de tous les Africains et aussi de ses camarades de l'International socialiste", a-t-il témoigné.    "A toutes les échelles où se mesurent la grandeur et la rigueur de l'homme d'Etat, la vision et la clairvoyance du chef de parti, l'élégance vis-à-vis des adversaires, la capacité d'endurance face aux épreuves de la vie, la fidélité et la loyauté en amitié, Ousmane Tanor Dieng a toujours été au premier rang", a lancé l'ancien Premier ministre.   Pour lui, cette figure politique qui a dirigé le PS de 1996 à 2019, offre son parcours comme "un livre qui demeure ouvert et reste une source d'inspiration intarissable".    L'ancien ministre d'Etat, ministre des Affaires et Services présidentiels sous le régime du président Abdou Diouf, est décédé le 15 juillet 2019 à Bordeaux.