Conférence-Débat:Abdou Latif Coulibaly liste ses motivations à rédiger son dernier ouvrage.

Politique

‘’Ce livre est le fruit de mon observation. La rédaction de cet ouvrage est l’expression d’une lutte, d’un combat sous forme de résistance’’, a notamment souligné le ministre porte-parole de la présidence.   Abdou Latif Coulibaly animait une conférence-débat organisée par la convergence des cadres Républicains autour de son dernier ouvrage de 424 pages intitulé Sénégal l’histoire en marche…   Dans le contexte sénégalais poursuit le porte-parole, ‘’je résiste (...) à des idées toutes faites qui nous fait penser et nous fait croire que la jeunesse africaine est en péril parce qu’incapable de prendre en mains, les destins de notre peuple’’.Selon l’auteur, cette afro-pessimiste le sidère quelques parts (…)   ‘’L’autre motivation est d’essayer de comprendre chez moi et de livrer ma part de vérité qui relève de la responsabilité de chacun d’entre nous à sa manière’’, ajoute le ministre qui considère qu’un engagement dans le silence équivaut à un désengagement.   M .Coulibaly précise qu’il livre sa version des faits en prenant la parole pour témoigner essentiellement sur quatre grandes articulations dont la première, après analyse réfute l’idée de dire que le code électoral a été un consensus. Pour lui cela est faux sauf du point de vue de son élaboration.   Il a aussi décliné dans le livre, la situation économique où était le Sénégal en analysant son impact sur le plan social (…). ‘’C’est la narration de faits et des commentaires à ces faits’’, précise-t-il.   Dans la partie réservée au débat sur les hydrocarbures, il souligne qu’outre l’importance de la gestion des recettes qu’il est aussi fondamental de savoir ; comment devons-nous faire pour que ces recettes soient traduites par des leviers économiques qui permettent à notre pays d’avoir une économie intégrée où le pétrole et le gaz ne seront pas les vaches laitières ?   Le porte-parole de la Présidence a aussi attiré l’attention sur les conséquences environnementales que pourraient engendrer l’exploitation liée aux hydrocarbures dans le pays.    En citant l’exemple de la plus jolie baie dans le delta du Saloum, il indique ne pas souhaiter que le Sénégal gagne des milliards en pétrodollars et en gaz et que l’on se retrouve le lendemain avec une baie où il y’aura partout du pétrole.    Le coordonnateur de la Convergence des Cadres Républicains (CCR), Abdoulaye Diouf Sarr qui félicitait Abdou Latif Coulibaly pour son courage et son engagement souligne qu’à travers ce livre que l’auteur a adressé au Sénégal des propos qui le servent de boussole.   Il a invité les cadres de la CCR à monter aux créneaux sur toutes les questions prescrites du jour entre autres et annonce que très prochainement qu’au niveau de leur quartier général qu’ils vont se déployer à l’intérieur du pays pour animer les activités de la convergence.