Un programme de travail pour la restitution de 26 objets royaux du Bénin par la France

International

Dakar, 18 déc (APS) - Les gouvernements béninois et français viennent d’établir un programme de travail commun en vue de la restitution de 26 objets royaux emportés par l’armée française lors de la conquête coloniale de novembre 1892, lesquels sont actuellement répartis dans des musées français. Selon l’Agence Chine nouvelle reçue mercredi à l’APS, un accord a été signé à cet effet lundi à Cotonou, entre le ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, et le ministre français de la Culture, Franck Riester, en présence du ministre béninois du Tourisme, de la Culture et des Arts, Jean Michel Abimbola. "La signature de ce programme de travail commun est une nouvelle étape entrant dans le partenariat culturel entre nos deux pays de cette coopération muséale que nous avons jugée nécessaire en matière de formation, de partage de connaissances, mais aussi en matière de préparation de la restitution des 26 œuvres d’art, qui résulte de l’engagement du président français Emmanuel Macron", a déclaré M. Riester lors du point de presse marquant la fin de la cérémonie de signature de l’accord de ce programme de travail. M. Abimbola, qui a dévoilé les phases de ce programme de travail commun, a indiqué que la première étape de la préparation du retour des biens culturels au Bénin démarrera en janvier 2020. "Nous nous sommes entendus sur la restitution des œuvres en plusieurs étapes. La première des choses est l’engagement du président français de restituer 26 œuvres. Ensuite, une ouverture sur une discussion plus élargie en ce qui concerne l’ensemble des œuvres", a-t-il dit. Il a ajouté : "Nous avons également discuté avec la partie française sur la possibilité d’organiser un événement culturel important à partir de cet été, dans un premier temps à Paris, et au dernier trimestre de 2020 voire début 2021, un deuxième événement à Cotonou". Le Bénin avait officiellement porté devant la République française, le 26 août 2016, une requête visant la restitution des biens culturels issus du patrimoine national ayant une valeur historique, spirituelle et culturelle jugée inestimable, et participant de son identité, qui se trouvent dans plusieurs musées (Musée de l’Homme, musée du Quai Branly) ainsi que dans des collections privées en France.