Sensibilisation, information et formation sont la solution aux violences basées sur le genre (ministre)

Genre

Dakar, 12 déc (APS) – La lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) doit faire appel à la sensibilisation, à l’information et à la formation, a dit aux députés la ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l’enfance, Ndèye Saly Diop Dieng, jeudi, à Dakar. ‘’Il faut renforcer la sensibilisation, l’information et la formation pour apaiser les familles et la société’’, a-t-elle proposé aux parlementaires lors de l’examen, en séance plénière, du projet de budget de son ministère pour l’année budgétaire 2020.   ‘’Il est certes difficile de les éradiquer, mais on peut lutter contre ça en sensibilisant, en communicant et en allant vers les groupements de femmes pour expliquer ces violences et les moyens de les combattre, pour l’épanouissement des femmes’’, a dit Ndèye Saly Diop Dieng.   ‘’Le président de la République a entendu le cri des femmes lui rappelant sa décision de criminaliser le viol, ce qui constitue pour la ministre’’, a-t-elle dit, ‘’une grande avancée’’ avec l’oreille attentive prêtée à ce plaidoyer par le chef de l’Etat. Mme Dieng dit souhaiter que les hommes soutiennent le plaidoyer et la lutte contre les VBG.   Elle a salué les actions menées par le comité technique national chargé de mener la lutte contre les violences basées sur le genre. Ce comité va poursuivre le travail qu’il a entamé en vue du renforcement du cadre juridique de la lutte contre les VBG, selon Mme Dieng.   Concernant la prise en charge des victimes de violences basées sur le genre, elle a souligné la nécessité d’ouvrir des centres d’accueil des victimes. Des juristes, des psychologues et des médecins doivent être mis au service de ces centres, ajoute-t-elle.