Abdou Karim Sall annonce de nouveaux centres de gestion de la qualité de l’air

Environnement

Madrid, 9 déc APS) - Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a annoncé lundi la mise en place d'autres centres de gestion de la qualité de l’air à travers le pays, dans la foulée de celui qui a déjà été installé à Dakar.    ‘’Le Sénégal est l’un des rares pays à être doté d’un centre de gestion de la qualité de l’air avec cinq stations fixes et une mobile, pour mesurer à tout moment le niveau de pollution de l’air dans la ville de Dakar. Nous allons les démultiplier (…)’’, a indiqué le ministre en présidant, lundi, à la COP 25, la journée du Sénégal, en présence de son homologue gambien Lamin Dibba. Abdou Karim Sall indique que le Sénégal est l’un de rares pays à communiquer des statistiques sur la pollution. ‘’Tous les matins, je reçois la situation de la pollution de la ville de Dakar. C’est une seule fois, pendant deux jours, que j’ai [vu une situation où] on était à un niveau rouge’’, a-t-il affirmé.   Il s’est réjoui d’initiatives, à l’image du projet Bus rapid transit (BRT), un projet de transport par bus entre la banlieue dakaroise et le centre ville’’. Il a également évoqué les ambitions consistant à réduire la pollution automobile à travers des procédés permettant la réduction d’émission de CO2.    ‘’Ce sont des projets sur lesquels nous sommes en train de travailler, en rapport avec le ministère des Transports. Des pays comme le Rwanda, qui l’ont expérimenté, sont parvenus à réduire de 30 à 40% leurs émissions à travers le transport en commun. Ce sont des projets ambitieux que nous voulons partager avec l’ensemble des pays présents à la COP 25’’, a-t-il souligné.