L'UNACOIS veut s'orienter vers des banques de proximité, selon le président de sa mutuelle d'épargne

Economie

Dakar, 27 juin (APS) - Soumboul Sylla, président de la mutuelle d'épargne et de crédit de l'Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS), a expliqué que cette structure se propose désormais d'orienter son action vers la mise sur pied de véritables banques aux bénéfice de ses membres. M. Sylla qui s'exprimait dimanche dans un entretien avec l'APS, a précisé que ces banques de proximité - mutuelles d'épargne et de crédit - seront destinées au financement des projets des différents membres de l'UNACOIS, commerçants, groupements féminins et autres particuliers. M. Sylla a souligné, à l'issue de l'Assemblée générale de l'UNACOIS, tenue ce week-end, que cette structure, regroupant commerçants et industriels sénégalais, se donne comme objectif de passer de 4000 à 5000 membres d'ici 2005. Daouda Thiam, gérant de la mutuelle de Colobane, installée au cœur de ce quartier marchand de Dakar, a, lui, indiqué que cet établissement reçoit une diversité de clients, en majorité des femmes commerçantes, teinturières, restauratrices, éleveurs, etc. Installé en juillet 1999, cette mutuelle était composée au départ de 181 membres et disposait d'une épargne évaluée à 1.milliard 314 millions 878 mille 425 francs CFA. Aujourd'hui, elle compte 491 membres et a doublé, voire triplé son chiffres d'affaires. Pour M. Thiam, les Sénégalais sont aujourd'hui confrontés à des problèmes de financement de leurs activités puisque les banques ne prêtent qu'avec des garanties et des taux d'intérêts très élevés. Il a souligné qu'avec les mutuelles, les porteurs de projets peuvent travailler tranquillement et gagner leur vie. Selon lui, l'exemple de Colobane en est une parfaite illustration. Les hommes et les femmes de ce quartier de Dakar, trouvent à travers cette mutuelle, un appui financier pour mener leurs affaires, a-t-il poursuivi. Il a cependant ajouté que le credo de la transparence, de la sécurité et de la confiance doit régner pour toutes les mutuelles afin qu'elles puissent attirer les Sénégalais qui pourront ainsi bénéficier de crédits pour travailler. Revenant sur l'objectif de son organisation, Soumboul Sylla, a encore dit que la priorité de l'UNACOIS est de lutter contre la pauvreté d'abord et ensuite mieux aider les commerçants du secteur informel à s'organiser et à être de véritables acteurs pour le développement du pays. Il a, dans cette perspective, salué le début de partenariat qui existe entre les secteurs public et privé, estimant que l'Etat a le devoir de faire confiance au secteur privé et l'aider par l'allégement des taxes. Il a en outre appelé à la réduction des impôts pour libérer les opérateurs économiques des nombreuses contraintes auxquelles ils font face, estimant encore que pour lui, la constitution, au Sénégal, de pôles de croissance et de développement se fera avec l'implication forte du secteur privé. BD/BK/ADC/LTF --- 16h 24mn/GMT