Les inimités entre Dogons et Peuls sont "une simple fabrication", selon Ibrahima Boubacar Keïta

Afrique

Bamako, 10 juil (APS) – Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a nié mercredi l’existence d'inimités entre les Dogons et les Peuls de son pays, en parlant d'"une simple fabrication". "Les Maliens comprennent que les Dogons et les Peulhs sont un seul et même peuple", a argué M. Keïta en recevant une délégation des directeurs régionaux du Groupe des Nations unies pour le développement durable, à Bamako. Il a salué les efforts des Nations unies qui travaillent "inlassablement" à "la consolidation de la paix au Mali, tout en cherchant à nous engager à mettre en œuvre des projets de haute facture humanitaire et humaine". Le "vivre ensemble" n’est pas un simple slogan au Mali, selon le chef de l’Etat malien. Des villages ont été la cible d’assaillants qui ont fait des centaines de morts dans le centre du Mali cette année, et selon plusieurs sources, il s’agit de violences commises par les Peuls contre les Dogons et vice versa. "Rarement le système des Nations unies s’est autant mobilisé au chevet d’un pays pour le défendre", a reconnu Ibrahim Boubacar Keïta, parlant du soutien de l’ONU à son pays. "L’organisation (les Nations unies) a payé un lourd tribut en termes de pertes humaines sur le sol malien", a-t-il rappelé, faisant allusion aux nombreux casques bleus tués au Mali. "Les Nations unies ont tout fait pour éviter l’implosion du Mali", a reconnu M. Keïta. "Le temps nous est compté, et nous dépensons l’équivalent de 22% de notre PIB (produit intérieur brut) pour les questions liées à la défense et à la sécurité", a-t-il souligné, ajoutant : "Tout ce que nous faisons, c’est garantir la paix, la sécurité et le vivre ensemble au Mali."