CM 2022 : Le passage de 32 à 48 pays sur la table du Conseil de la Fifa du 15 mars

Football

<div style="text-align: justify;"> Dakar, 7 mars (APS) – L’étude de faisabilité de l’augmentation du nombre des équipes de 32 à 48 pour la phase finale de la coupe du monde ‘’Qatar 2022’’ sera au menu de l’assemblée générale du Conseil de la FIFA prévue le 15 mars à Miami (USA), a appris l’APS. <div style="text-align: justify;"> &nbsp;<span style="white-space:pre"> </span> <div style="text-align: justify;"> Cette étude a été inscrite à l’ordre du jour du sommet qui aura lieu aux Etats-Unis d’Amérique, pays hôte de la coupe du monde 2026, indique l’agenda de la rencontre reçu à l’APS. <div style="text-align: justify;"> &nbsp;<span style="white-space:pre"> </span> <div style="text-align: justify;"> Si le passage de 32 à 48 pays participants à la coupe du monde est inscrit dans le cahier des charges des candidats à l’organisation du Mondial 2026, il n'en est pas de même pour celui de 2022. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Cette compétition aura lieu au Qatar, une première dans un pays arabe. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Toutefois, si cette augmentation était entérinée, le continent africain jusque-là représenté par cinq pays passerait à 9 voire 10, le dernier pays africain devant jouer un match de barrages contre un représentant asiatique. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Dans ses différents entretiens avec la presse, le président de la FIFA, Gianni Infantino, candidat à sa propre succession, s’est dit favorable à cet élargissement à 48 pays dès 2022.&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> D’autres points seront inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre comme les résultats du sommet de l’IFAB, l’instance chargée de l’arbitrage qui a prévu des changements sur le principe d’intentionnalité. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> ‘’Tout but inscrit par un joueur qui a commis une faute de main involontaire sera désormais invalidé, avait décidé l’instance garante des lois du jeu dans le football, l’International football association Board (IFAB) lors de sa réunion du 2 mars dernier à Aberdeen (Ecosse). <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> C’est à l’occasion de cette rencontre que seront désignés les pays hôtes de la coupe du monde des clubs, FIFA 2019 et de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2020. De même, on y procédera à la répartition des places pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2020, indique le même document.