Le football mauritanien est entré dans une nouvelle ère (ancien international)

Football

Dakar, 29 jan (APS) – La qualification de la Mauritanie à la première CAN de son histoire a créé une nouvelle dynamique et un souffle nouveau à maintenir, a déclaré à l’APS, l’ancien international Moustapha Sall, actuel membre du staff technique des Mourabitounes. On peut dire qu’il y a eu un avant et un après qualification, le plus positif, c’est que l’ensemble du pays s’est identifié à cette sélection et pour moi, c’est l’élément le plus important, a dit l’ancien international. Ce jour-là, on a vu une Mauritanie indivisible autour de sa sélection’’, a indiqué l’adjoint de Corentin Martins qui a joué plus d’une dizaine d’années en sélection mauritanienne de 1987 à 2001. Définitivement, cette qualification a changé la perception du Mauritanien sur le sport en général et le football de son pays, a-t-il retenu. Il faut continuer de travailler parce que c’est plus une équipe qu’une sélection qui s’est qualifiée à cette CAN’’, a-t-il analysé appelant les joueurs, les dirigeants et les supporters à continuer de cultiver l’humilité. Si la Mauritanie a des professionnels, ils n’évoluent pas dans les plus grands clubs du monde au contraire des autres sélections africaines, a relevé l’ancien milieu de terrain mauritanien. A la base de cette qualification, il y a eu beaucoup de travail accompagné d’une organisation. Mais s’il y a relâche, on risquerait de dégringoler, a-t-il averti se réjouissant que tous les joueurs locaux semblent happer par cette vague positive. Ils savent qu’il y a un moyen de faire partie de l’aventure de la CAN en acceptant de beaucoup travailler’’, a-t-il dit soulignant qu’ils comprennent mieux les sacrifices qu’on doit endurer pour devenir un footballeur de haut niveau. Le footballeur mauritanien a compris qu’en valeur intrinsèque, il n’a rien à envier aux autres s’ils acceptent de travailler et d’avoir une hygiène de vie selon l’ancien international mauritanien se réjouissant d’être entré d’une certaine manière dans l’histoire, a t-il dit. Certes, ce ne sera pas en tant que footballeur mais autour du coach, nous avons joué notre partition pour aller chercher cette qualification, a-t-il ajouté le sourire aux lèvres. Lors des éliminatoires  de la CAN 2017, nous avons terminé dans notre poule derrière le Cameroun futur champion’’, a-t-il rappelé soulignant que les deux qualifications au CHAN (Championnat d’Afrique des nations) en 2014 et 2018 avaient montré la voie. SD/OID