CAN : La Mauritanie "très intéressée" à l'idée d'une co-organisation avec le Sénégal (Fédération)

Football

<div style="text-align: justify;"> Nouakchott, 28 jan (APS) – Ahmed Yahya, le président de la Fédération de football de la République islamique de Mauritanie (FFRIM), a déclaré à l'APS que son pays est "très intéressé" à l'idée d'une co-organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) avec le Sénégal. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> "Nous sommes intéressés et preneur d’une co-organisation avec le Sénégal avec lequel nous sommes liés par beaucoup de choses, l’histoire, la géographie et beaucoup d’intérêts économiques", a-t-il expliqué en marge de la 5-ème édition des FFRIM Awards ce samedi à Nouakchott. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> "Nous sommes preneurs mais la décision finale ne nous appartient pas et au sujet de 2025, il ne faut pas oublier que c’est la Guinée qui a été choisie. Mais aussi et surtout, il faudrait l’autorisation des pouvoirs publics de nos deux pays qui ont leur mot à dire pour de tels investissements", a-t-il ajouté. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> "Nous tous, le Sénégal et la Mauritanie, sommes respectueux de la Guinée, d’ailleurs nous avons de bonnes relations avec la Fédération guinéenne de football", a-t-il rappelé. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Le ministre guinéen des sports a récemment rejeté l’idée d’une co-organisation de la CAN 2025 avec des pays voisins évoquée par Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF). <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> "Avec le Sénégal, la Mauritanie est liée par beaucoup de choses et de plus en plus sur le plan économique", a dit le président Ahmed Yahya qui est par ailleurs un capitaine d’industrie. Selon lui, une co-organisation sera bénéfique pour les deux pays. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Au sujet de son pays, le président de la FFRIM a relevé que la qualification à la CAN 2019 a changé la perception que les Mauritaniens avaient pour le sport en général et le football en particulier. <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> "Nous n’avons pas le droit de nous arrêter en si bon chemin", a-t-il plaidé, soulignant que "c’est à la Fédération de travailler, de pousser davantage en surfant sur cet enthousiasme créé par cette qualification historique pour faire changer davantage les choses". <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> De même, Ahmed Yaya a appelé à "continuer de travailler, en érigeant de nouvelles infrastructures et aussi en insistant sur la formation des footballeurs et des cadres". <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Après avoir pris part à deux phases finales de CHAN en 2014 et en 2018, la Mauritanie s’est qualifiée pour la première phase finale de la CAN de son histoire en 2019.