L'UCG appelle les populations à ne pas créer partout des dépôts sauvages

Environnement

Kaolack, 24 jan (APS) - Le coordonnateur national de l’Unité de coordination et de gestion des déchets solides (UCG), Ousmane Ndao, invite les populations à éviter de créer "partout des dépôts sauvages" d'ordures en s'en tenant au circuit de collecte mis en place par ses services. "Nous travaillons en harmonie avec les autres services, les forces de l’ordre, le service d’hygiène, les collectivités locales, etc., mais il faut que les populations s’impliquent également en ne créant pas partout des dépôts sauvages et en suivant notre circuit de collecte", a dit M. Ndao.    L’UCG a démarré ce jeudi à Kaolack, pour deux jours, une campagne de nettoiement, d’évacuation et de "pérennisation des acquis" en matière de propreté, de préservation du cadre de vie et de création d’emplois.    Ces opérations qui ont commencé dans la zone nord du Sénégal vont se poursuivre à l’échelle nationale, dans le but "d’enlever les ordures sur les routes nationales en éradiquant tous les dépôts sauvages", selon M. Ndao.   Il affirme que l’UCG est en train de construire des infrastructures de valorisation des déchets à Kaolack avec l’accompagnement de la Banque islamique de développement (BID) et a mis en place des points de regroupement normalisés servant de sites relais.    L’UCG possède compte déjà dans la capitale du Saloum un pôle procédant à la collecte quotidienne des ordures, avec l’implication de prestataires de services appelés concessionnaires, avec qui "la collaboration se passe bien", assure son coordonnateur.    AMD/BK