Feux de brousse : 1500 ha ravagés en trois mois dans la région de Louga (Eaux et Forêts)

Environnement

Louga, 17 jan (APS) - Quelque 1500 hectares de forêt ont été ravagés depuis le mois d’octobre dernier dans neuf cas de feux de brousse déclarés dans la région de Louga (nord), a révélé jeudi, le commandant Mamadou Badji, inspecteur régional des Eaux et Forêts.   "Pour la présente campagne, nous sommes à 1500 ha de feux pour 9 cas, contre 82 ha pour 22 cas l’année dernière. C’est étonnant, mais cela s’explique par le fait qu’un seul cas peut brûler pendant des jours", a-t-il dit lors d’un entretien avec des journalistes.   Selon l’Inspecteur des Eaux et Forêts, "un feu a été enregistré à Téssékéré à la frontière entre Podor et Linguère. Et avec ce seul cas, on a eu près de 1400 ha brûlés".   "D’habitude, les feux de brousse se déclaraient principalement dans la zone Linguère’’, a-t-il souligné en rappelant qu’une stratégie de prévention avait été déployée au début de la campagne.   "Il y a eu beaucoup de campagnes de sensibilisation à travers un Comité départemental de développement et un comité régional de développement à Louga et des émissions dans les différentes radio de la région", a expliqué M. Badji.   Il a aussi indiqué que pour cette campagne, près de 327 Km de pare-feu ont été ouverts et réhabilités grâce à la participation des éleveurs de Yang Yang, Téssékéré, le Ranch de Dolly et de partenaires étrangers.   Revenant sur la campagne de 2017-2018, M. Badji s’est félicité de la "forte" diminution de la superficie brûlée comparé aux années précédentes comme en 2016-2017 qui a coïncidée avec l’incendie au Ranch Dolly où 21870 ha avaient été brûlés.   "Suite à ce feu de brousse, la direction a mis le focus sur la région de Louga, en particulier sur le département de Linguère. L’Etat a mis les moyens et, à notre niveau, nous avons mené des campagnes de sensibilisation", a-t-il soutenu.   Grâce à ces initiatives, a-t-il poursuivi, les populations et les collectivités territoriales se sont pleinement impliquées dans la lutte qui est à la fois préventive et active, ajoutant que les dites collectivités intervenaient dans la phase préventive. SK/ASB/AKS