Kaffrine : les populations invitées à préserver les réserves forestières

Environnement

Niahéne (Kaffrine), 19 déc (APS) – Le gouverneur de Kaffrine, Jean Baptiste Coly, a appelé, mercredi, les populations à préserver les dernières réserves forestières de cette région dont l'économie repose essentiellement sur l’agriculture et l’élevage.  Dans la région de Kaffrine, l’économie repose sur l’agriculture et l’élevage. Et, pour développer ces deux filières, il nous faut protéger la forêt. Nous ne pouvons pas continuer à maintenir ces deux filières si les dernières réserves forestières disparaissent, a déclaré M. Coly en marge du deuxième Forum départemental de Malém Hodar initié par le préfet Mamadou Gueye. Cette manifestation axée sur le thème : Changement climatique, sécurité alimentaire et préservation des ressources naturelles, s'est tenue à Niahéne, dans la commune de Sagna, département de Malém Hodar. Elle a enregistré la présence des sous-préfets et des chefs religieux. Des chefs de services régionaux et départementaux et un important public, ont également pris part à cette manifestation. Il y a une trentaine d’années, les forêts étaient là. Il nous faut penser à les faire regénérer. Il nous faut léguer aux générations futures ce que nous avons hérité de nos aïeux, a insisté le chef de l’exécutif régional, espérant que nouveau le Code forestier va aider la région de Kaffrine à sauvegarder ses dernières réserves forestières. Ce forum met les populations au cœur de leurs préoccupations. Il les responsabilise tout en leur permettant de prendre en charge certaines questions, a salué Jean Baptiste Coly. En 2017, les feux de brousse à Malém Hoddar ont reculé de 75 %  feux de brousse comparativement à l'année précédente. Ce  recul considérable est du à la participation active des populations, a t-il souligné. Estimant que le point de départ de cette aventure était l'édition de 2017, le gouverneur a exhorté les populations à maintenir le cap pour atteindre l'objectif zéro feu de brousse en 2019. Ce forum est organisé dans l’objectif d’aller directement chez les populations. Il permet d’engager des réflexions, un débat interactif avec les acteurs territoriaux sur des thématiques de l’heure, a pour sa part expliqué l’initiateur de l’événement, le préfet de Malém Hodar, Mamadou Gueye. Le recul des feux de brousse dans le département est le fruit d’un travail que nous avons mené avec l’ensemble des acteurs, a t-il fait observer. Lors de la rencontre, des femmes transformatrices, des responsables de projets et programmes ont fait des expositions sur leurs activités dans cette région du centre du Sénégal.