MCC : 600 millions de dollars pour l’énergie

International

<div style="text-align: justify;"> Dakar, 11 déc (APS) - Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis et le gouvernement du Sénégal ont signé lundi à Washington le nouveau Compact quinquennal pour l’énergie d'une valeur de 600 millions de dollars, a appris l’APS.&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Selon un communiqué reçu de l’ambassade américaine à Dakar, "le chef des opérations et directeur de l’agence du MCC, Jonathan Nash, s’est joint au secrétaire d’État américain, Michael Pompeo, au Premier ministre sénégalais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, et au ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, pour la signature au département d’État".&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> La même source précise que le Compact comprend un financement de 550 millions de dollars des États-Unis et un engagement du gouvernement du Sénégal à hauteur de 50 millions, portant l’investissement total pour le programme à 600 millions de dollars.&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Les États-Unis, à travers le MCC, et le Sénégal ont élaboré le Compact qui vise à "renforcer le secteur de l’énergie et à répondre à la demande croissante d’électricité dans l’une des économies les plus dynamiques de l’Afrique et un pays partenaire stratégique important des États-Unis en Afrique de l’Ouest".&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> L’objectif du Compact est d’"accroître la fiabilité et l'accès à l'électricité, soutenir la croissance économique et réduire la pauvreté".&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Le secrétaire d’État Pompeo qui félicité le Sénégal "pour la signature" de son Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC), a déclaré Les États-Unis "sont déterminés à stimuler la croissance économique en Afrique par le biais de partenariats tels que celui-ci".&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> "Les efforts soutenus du Sénégal pour respecter les critères d’éligibilité stricts du MCC portent leurs fruits sous la forme d’un rare second Compact du MCC. Les partenariats américains - vus à travers des projets d'assistance comme celui-ci - constituent un élément essentiel de notre diplomatie", a-t-il ajouté.&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Le Compact pour l’énergie du Sénégal devrait bénéficier à plus de 12 millions de personnes et consiste en trois projets: le Projet de modernisation et de renforcement du réseau de transport de la SENELEC, le Projet d’élargissement de l’accès à l’électricité dans les zones rurales et périurbaines et le Projet pour un environnement porteur et le développement des capacités du secteur de l'électricité.&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Le communiqué rappelle que le gouvernement du Sénégal a mis en place une unité de gestion de projet chargée de travailler avec le MCC à l'élaboration du Compact, l'Unité de formulation et de coordination du deuxième programme MCA-Sénégal (UFC).&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Il note qu’au cours du processus de développement du Compact, le MCC et l’UFC ont identifié conjointement les principaux obstacles à la croissance économique du Sénégal et ont mis au point un programme spécifiquement conçu pour les lever.&nbsp; <div style="text-align: justify;"> &nbsp; <div style="text-align: justify;"> Selon le texte, "le développement du Compact a inclus un processus de consultation, impliquant la société civile, d'autres agences gouvernementales et le secteur privé".