Lancement de la SYNAF, vendredi

Télécommunications

Cette structure est portée sur les fonts baptismaux, après des mois de concertation, par des femmes ayant occupé des positions importantes au sein des gouvernements, de la société civile, du monde rural. Une délégation de femmes de la sous-région venues de la Côte d'Ivoire, de la Guinée, du Mali et de la Guinée-Bissau, prendra part à la rencontre, annonce-t-on. Selon la même source, les initiatrices soulignent que l'analyse du Mouvement des Femmes de la Conférence mondiale de Beijing 1995 fait apparaitre un nombre considérable d'organisations de femmes engagées dans tous les secteurs de l'économie nationale. Ces femmes restent néanmoins très peu impliquées dans la gestion des affaires publiques, ajoutent-elles. La SYNAFE se veut ainsi un cadre de concertation intergénérationnelle des femmes et se positionne comme une interlocutrice auprès des populations et instances de décision, souligne le communiqué. La même source ajoute qu'il s'agira ainsi, à travers cette organisation qui entend être une force de proposition, de mobiliser les actions des femmes autour d'un seul cadre, d'intervenir à tous les niveaux de la vie politique, économique et sociale. L'objectif est aussi de jouer le rôle de médiatrice dans les crises socio-économiques, de restaurer les figures féminines historiques de la société civile sénégalaise.