Serigne Mbaye Thiam : "Le projet de modernisation des daaras n'est pas mis en veilleuse"

Télécommunications

Selon Serigne Mbaye Thiam, le gouvernement a seulement décidé de suspendre le vote de ce projet de loi, en attendant que la Fédération des associations de maîtres coraniques puisse finir les concertations engagées avec la base à travers tout le territoire national. Le ministre de l'Education nationale s'adressait à des journalistes, en marge du lancement du partenariat devant lier l'ONG ARED (Association pour la recherche et le développement de l'éducation en Afrique) et la Fondation Dubaï Cares. Interrogé sur "le recul du gouvernement pour le vote du projet de loi relatif à la modernisation des daaras", Serigne Mbaye Thiam a répondu : "Ce n'est pas un recul, mais juste une attente du gouvernement pour que les maîtres coraniques puissent finir le processus de consultations et de concertations". La modernisation ne relève pas seulement du législatif et du réglementaire "mais engage d'autres paramètres que nous avons l'ambition de mettre en œuvre au bénéfice des enseignants et de leurs apprenants dans les écoles coraniques", a-t-il indiqué. Selon le ministre de l'Education nationale, "il y a toujours des résistances face aux changements". Il a annoncé qu'un appel d'offres avait été lancé pour la construction de 64 daaras modernes dont la moitié sera représentée par des établissements publics. En outre, 100 "daaras" sélectionnés vont signer des contrats de performance avec le ministère de l'Education nationale qui va définir des cahiers de charge de concert avec les responsables concernés, selon Serigne Mbaye Thiam.