Utilisation des langues nationales : Serigne Mbaye Thiam mise sur une synergie d'actions

Télécommunications

"L'ambition de rendre effectif l'enseignement par les langues nationales dans nos écoles exige des moyens importants mais aussi et surtout la mise en synergie et en cohérence de l'ensemble des projets et approches développées sur la question", a-t-il déclaré. Le ministre de l'Education nationale intervenait lors de la cérémonie de lancement du partenariat devant lier l'association pour la recherche, l'éducation et le développement (ARED) et la Fondation Dubaï Cares. Cette dernière a décidé de renforcer par un partenariat le programme bilingue que l'ONG ARED met en œuvre en collaboration avec le ministère de l'Education nationale. "La réalisation de cette généreuse ambition exige des moyens importants. En effet le programme de mise à l'échelle élaboré le 15 août 2014 nécessite un budget de 17 milliards de FCA sur une durée de 6 ans", a soutenu Serigne Mbaye Thiam. Une grande partie de ce financement sera consacré à la formation des enseignants et aux manuels nécessaires pour l'utilisation des langues nationales, a-t-il précisé. Selon M. Thiam, "le projet d'appui à l'éducation de qualité en langues maternelles pour l'école élémentaire est l'un des nombreux projets qui opérationnalise les orientations du Sénégal en matière d'éducation et de formation". Il y a aussi "plusieurs expériences" menées par des ONG et au niveau du ministère depuis 2013, pour l'utilisation des langues nationales à l'école, a-t-il renseigné. "La question de l'introduction des langues nationales à l'école élémentaire est complexe, puisque se pose la question de savoir quelle langue introduire entre la maternelle et celle du milieu, ce qui "pose également le problème relatif à la formation des enseignants et à la disponibilité des manuels scolaires", a-t-il souligné. Dans ce cadre, a indiqué Serigne Mbaye Thiam, un atelier avait été organisé en août 2014, avec l'ensemble des intervenants sur cette question, pour voir les conditions d'une mise à l'échelle de l'introduction des langues nationales. Les Assises nationales ont à leur tour réaffirmé "l'option progressive et irréversible d'utiliser les langues nationales pour améliorer la qualité des enseignements apprentissages", a dit le ministre. Le Programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence (PAQUET) s'inscrit dans ce sillage avec des initiatives diverses de progression du bilinguisme comme le programme Ecole et langues nationales (ELAN), soutenu par l'O0rganisation internationale de Francophonie (OIF). "Au regard de ce contexte particulièrement favorable, l'appui de la Fondation (Dubaï Cares) va constituer une formidable opportunité pour réaliser le projet de faire des langues nationales une réalité dans le système éducatif formel", a déclaré Serigne Mbaye Thiam. De l'avis du ministre de l'Education nationale, "l'appui au développement du bilinguisme va être le point de départ d'une vaste et belle coopération entre Dubai Cares et le Sénégal".