La compétitivité-prix s'est améliorée de 2,6% en mars

Télécommunications

Cette situation est imputable à une dépréciation du franc CFA par rapport à la monnaie des partenaires commerciaux (-1,3%) conjuguée avec un différentiel d'inflation favorable (-1,3%), souligne la DPEE dans ce document reçu mardi à l'APS. La même source ajoute que vis-à-vis des pays partenaires membres de l'UEMOA, le différentiel d'inflation favorable a induit des gains de compétitivité-prix de 1,0% en variation mensuelle. La DPEE souligne en outre que par rapport aux principaux pays partenaires membres de la zone Euro, le différentiel d'inflation favorable s'est traduit par des gains de compétitivité de 1,7% au mois de mars 2015, comparativement au mois précédent. Selon la DPEE, en glissement annuel, l'effet combiné de la dépréciation du franc CFA (-6,2%) et du différentiel d'inflation favorable (-3,0%) a conduit à des gains de compétitivité évalués à 9,2%. Elle relève encore qu'en moyenne sur les trois premiers mois de 2015, la compétitivité-prix de l'économie sénégalaise s'est renforcée de 8,1% par rapport à la même période de 2014, sous l'effet conjuguée de la dépréciation du franc CFA (-,8%) et du différentiel d'inflation favorable (-3,3%).