Près de 150 tonnes de sel non iodé saisies à Fatick

Télécommunications

"Les règles d'iodation du sel ne sont pas tout à fait respectées. Nous avons saisi beaucoup de sel non iodé, 140 tonnes 975 kilos", a indiqué M. Diouf. Cette quantité de sel a été saisie lors d'"une opération +coup de poing+ que nous avons menée vers la fin du mois de mars, conjointement avec les régions de Diourbel, Kaolack et Kafrine", a-t-il précisé. "Les 90% de la quantité saisie l'ont été dans la zone de Palmarin", a signalé M. Diouf, ajoutant que le Service régional du commerce n'a pas les moyens nécessaires pour surveiller toute la région. "Dans certaines zones très éloignées, le contrôle fait défaut, ce qui entraîne des manquements liés à l'iodation du sel. Dans certaines parties de la région de Fatick, les populations ne se sont pas encore mises au programme d'iodation du sel. Il y a toujours des réticences", a constaté Babacar Diouf. Les villages de Palmarin et de Djifère font partie des localités où le sel est vendu sans être iodé, selon lui. "Nous faisons de notre mieux pour faire respecter la loi", c'est-à-dire l'iodation de toute la quantité de sel produite, a-t-il assuré. "Les producteurs ont payé une amende. Le sel a été saisi, en attendant qu'ils puissent respecter la réglementation", a poursuivi M. Diouf.