Les quotidiens évoquent l'envoi de Jambars en Arabie Saoudite

Télécommunications

Les députés sont convoqués, ce lundi après-midi, à 16 heures. Le Sénégal étudie la possibilité de participer à une opération de sécurisation à l'intérieur des frontières du Royaume d'Arabie Saoudite, avait indiqué récemment le chef de l'Etat. Le Sénégal est ami de ce pays. Nous avons une diplomatie basée sur une constante : une politique de bon voisinage. C'est aussi des alliés constants depuis notre indépendance. Cette ligne n'a pas changé malgré le changement de régime, avait dit le président Sall, lors d'un entretien télévisé depuis Kaffrine. Nous étudions la possibilité de participer à la sécurisation des frontières et l'intérieur de l'Arabie Saoudite. Mais pour que cette décision soit prise, il faut des préalables, avait-il souligné. On ne peut se lever et envoyer comme ça des troupes sans pour autant étudier le terrain, la voie juridique mais aussi les types d'accord qui peuvent nous lier à ce pays, et sans en donner une explication aux Sénégalais (….), avait ajouté le chef de l'Etat. Macky Sall passe à l'acte concernant l'envoi de Jambars en Arabie Saoudite, souligne Enquête, indiquant que le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique,Abdoulaye Daouda Diallo, démarche les familles religieuses. Le même journal signale que pour le député Cheikhou Oumar Sy (Bes Nu Niakk), nous n'avons rien à y faire. Sur le même sujet, Walfadjri, relève que Macky va parler au peuple, tandis que L'Observateur affiche : 2.000… Paris de Macky au Yémen. Dans le journal du Groupe Futurs Médias (GFM), le général Mansour Seck, ancien chef d'état-major général des armées déclare que l'envoi d'un 5e contingent peut nous créer des problèmes avec des terroristes. Selon Le Témoin au quotidien, l'exécutif entend donc informer par courtoisie le législatif, de sa décision de faire intervenir les forces armées sénégalaises à l'étranger. Ce, contrairement au Mali où le président de la République en avait pris l'initiative sans aviser l'Assemblée nationale (…). Le journal souligne que l'armée sénégalaise ne devrait pas s'engager dans une guerre au Yémen pour combattre les milices chiites, mais il s'agirait plutôt d'une opération visant à sécuriser les frontières saoudiennes. En solitaire, Le Soleil s'intéresse à la protection de l'environnement, pour annoncer un appui de 10 milliards de francs de la Banque mondiale contre l'érosion côtière à Saly. En sport, la défaite du lutteur Mohamed Ndao Tyson face à Gris Bordeaux, dimanche à Dakar, est commentée par plusieurs journaux, à l'instar de Le Quotidien qui affiche à sa Une : Tyson reste dans la grisaille. Pour Le Populaire, Gris envoie Tyson à la +retraite+. Waa sports s'exclame : 20 ans pour finir comme ça ! . Tyson a démarré sa carrière dans l'arène sénégalaise en 1995.