Macky Sall salue l'accord signé par le gouvernement et le GCSE

Elevage

"Nous saluons cet accord qui a été signé avec le Grand cadre des syndicats de l'enseignement pour permettre le retour des enfants à l'école, a affirmé le président Sall en recevant les cahiers de doléances des syndicats de travailleurs, à l'occasion de la célébration de la Fête internationale du travail. La cérémonie organisée à cet effet a eu lieu à la présidence de la République, en présence du Premier ministre Mahammed Dionne, de plusieurs membres du gouvernement, de délégués d'organisations de travailleurs et d'organisations patronales. C'est un accord qui va permettre de mettre fin à une crise qui a failli peser lourdement sur l'année scolaire, a souligné le chef de l'Etat. Il a promis de rencontrer prochainement les responsables du GCSE. Il a parlé des efforts et des sacrifices faits par le gouvernement pour prendre en charge les revendications des travailleurs. Il faut que les travailleurs fassent les mêmes sacrifices. On ne peut pas tout obtenir en une année. On ne peut pas résoudre tous les problèmes en un seul combat, a souligné M. Sall. Il a été interpellé par le syndicaliste Mademba Sock sur les ponctions effectuées par le gouvernement sur les salaires des enseignants en grève. Pour le moment, nous ne pouvons pas dire si nous allons restituer ou pas ces ponctions. Nous allons recevoir le Grand cadre. Nous évoquerons certainement ces questions. Nous ferons peut-être quelque chose si la levée du mot d'ordre [de grève du Grand cadre] est effective, a répondu Macky Sall. Le Grand cadre des syndicats de l'enseignement a décidé de poursuivre la grève, malgré l'accord signé avec le gouvernement, a déclaré vendredi son coordonnateur, Mamadou Lamine Dianté. Le gouvernement et le GCSE ont trouvé jeudi un accord sur la base duquel cette organisation réunissant 35 syndicats d'enseignants a suspendu la grève qui paralyse depuis février dernier le fonctionnement de l'école sénégalaise. Le Grand cadre a pris cette mesure en raison de la "désapprobation totale" que suscite chez "sa base" l'accord conclu jeudi avec le gouvernement, a expliqué son coordonnateur Mamadou Lamine Dianté à la Radio futurs médias (RFM). Les syndicats d'enseignants constitutifs de cette organisation vont poursuivre la grève pour protester contre les "ponctions" effectuées par le gouvernement sur les salaires du mois d'avril de certains enseignants, a-t-il fait valoir.