Louga: un responsable déplore le problème de la gestion des ordures ménagères

Télécommunications

La décharge ne répond à aucune norme. Il fallait une équipe technique, des ingénieurs, pour voir comment le traitement se fait, mais on n'a pas l'expertise qu'il faut, a-t-il dit. Djibril Samb s'exprimait vendredi au cours d'une visite des agents de l'APS au centre de renforcement de la gouvernance locale pour une gestion durable des déchets solides et ménagers dans la commune de Louga. Cette visite entre dans le cadre d'un séminaire organisé avec la Fondation Konrad Adenauer (FKA). Il a décrit une décharge qui n'est ni contrôlée, ni maitrisée (...). Les casiers pourraient être utilisés comme des décharges mais malheureusement, en 2012, l'entrepreneur avait un problème pour continuer le travail. Le contrat a été résilié, depuis, on est dans l'attente d'une régularisation, a t-il souligné. Le centre de transfert, conçu pour le portage des déchets vers les décharges, souffre d'un manque d'appui institutionnel, a par ailleurs relevé M. Samb. Par rapport au centre de transfert +Montagne Nord+, c'est un espace pour le transit des déchets pendant une journée avec l'aide des charrettes qui pré collectent. Le mécanisme consiste à transférer des déchets vers le tracteur qui va les convoyer vers les décharges, a t-il expliqué. L'enjeu c'est que les déchets ne doivent pas faire 24 heures, a-t-il fait savoir précisant qu'à ce niveau l' autorité est suffisamment avertie sur les difficultés des populations et les engagements des partenaires. Il n' y a pas d'appui institutionnel et cela peut décourager les partenaires financiers. Et tant que le portage municipal n'est pas fait, la gestion des ordures ménagères à Louga ne marchera pas, a-t-il ajouté.