Les confédérations syndicales ont fêté ensemble le 1er-Mai

1

Ils ont défilé du siège de la Radiodiffusion-télévision sénégalaise (RTS) à la Place de l'Obélisque. La CCSTTS est constituée de cinq regroupements syndicaux : l'Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS/Force du changement), l'Union démocratique des travailleurs du Sénégal (UDTS) et la Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (CSA). Elle a réuni les travailleurs autour du thème : "Une coalition forte pour une feuille de route sociale au service des travailleurs et travailleuses du Sénégal". Mamadou Diouf, le secrétaire général de la CSA, a loué la "cohésion" et "la vision commune" qui ont marqué cette année la célébration de la Fête internationale du travail au Sénégal. Les syndicats et les confédérations syndicales doivent s'unir les uns aux autres s'ils veulent parvenir à "la satisfaction des doléances" des travailleurs, a souligné M. Diouf. Cheikh Diop, le secrétaire général de la CNTS/FC, estime que "le Sénégal vit une transition" dans le domaine du "dialogue" entre les travailleurs et les employeurs. "Nous avons bâtit des consensus (…) Nous nous sommes engagés dans un nouveau dialogue social porteur de progrès", a-t-il souligné. Le secrétaire général de la CNTS, Mody Guiro, a invité les travailleurs à faire en sorte que "la protection syndicale soit élargie à tout le monde". Il leur a recommandé de défendre aussi les droits de ceux qui travaillent dans le secteur informel.