Suspension annoncée de la grève : Bampassy salue "une victoire de l'école"

Elevage

Le gouvernement s'est accordé le même jour avec ce regroupement de 35 organisations syndicales pour une suspension de cette grève, à l'issue d'une énième séance de négociations. "Cet accord constitue une victoire pour le Sénégal et une victoire pour l'école sénégalaise", a déclaré la ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public. Elle a fait part de la satisfaction du gouvernement", avant de saluer la décision du Grand cadre des syndicats d'enseignants qui a selon elle "accepté en toute responsabilité de suspendre le mot de grève et de permettre un retour sans délai des enfants à l'école". "Cette victoire nous conforte dans l'idée que notre peuple a un génie particulier pour s'en sortir dans les moments les plus difficiles comme celui-là pour sauver l'année scolaire", a dit Viviane Bampassy. "Nous sortons de cette rencontre très satisfaits", a-t-elle lancé, en saluant les syndicats "qui ont fait preuve de dépassement, mais aussi les facilitateurs et les médiateurs sociaux, notamment les députés et les conseillers économiques, sociaux et environnementaux qui ont accompagné le gouvernement tout au long des négociations". Les syndicats d'enseignants déroulent depuis février dernier plusieurs plans d'action comprenant des grèves, des débrayages et des "marches", en vue de l'application du protocole d'accord signé avec le gouvernement le 14 février 2014. Les revendications des grévistes portent notamment sur la validation des années de vacatariat et l'alignement de l'indemnité des enseignants sur celle allouée à certains fonctionnaires. Cette dernière revendication constituait le principal point de désaccord entre les deux parties, à l'issue de la précédente séance de négociations. Concernant la suite à réserver à cette revendication, les syndicalistes ont accepté de s'en remettre aux résultats d'une étude en cours sur le système de rémunération des agents de l'Etat, selon Viviane Bampassy, précisant que celle-ci va prendre en charge le régime indemnitaire de l'ensemble des agents de l'Etat. Le Grand cadre des syndicats d'enseignants a de son côté insisté sur les points d'accord qui demeurent en l'état en dépit de son accord pour la suspension de la grève. "Sur la formation diplomante, l'Etat s'est engagé à satisfaire cette doléance au courant de l'année 2015. Des engagements ont été pris sur la validation des années de vacatariat", a annoncé Mamadou Lamine Dianté, son secrétaire général. "Sur l'habitat social qui a été la principale pomme de discorde, nous avons obtenu l'accord de principe du gouvernement (…)", a-t-il ajouté.