Exécution de condamnés à mort : l'ambassadeur indonésien invoque la lutte contre la drogue

Déclaration de Politique Générale

La loi indonésienne "est très dure" en matière drogue, a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse, en réponse à une question sur ces exécutions autorités malgré les appels à la clémence venus de pays dont étaient originaires les condamnés passés par les armes. Deux Australiens, quatre Nigérians, un Brésilien et un Indonésien ont été fusillés mardi peu après minuit en Indonésie. Le gouvernement indonésien a rejeté les appels à la clémence venus de certains pays originaires des personnes exécutées. La "loi indonésienne est sans pitié" en matière de drogue, a indiqué le diplomate indonésien, en rappelant que son pays est "décidé à lutter contre les trafiquants de drogue". "Le gouvernement veut protéger sa population surtout la jeunesse des méfaits de la drogue. Environ 40 personnes meurent chaque jour des conséquences de la drogue. Il y a des milliers d'Indonésiens qui sont victimes de la drogue", a expliqué Andradjati. "La loi est dure, mais il faut l'appliquer pour dissuader les trafiquants", a déclaré l'ambassadeur indonésien.