Luis Fernandez nommé sélectionneur de la Guinée

3

La Fédération guinéenne de football dans le cadre de la recherche d'un entraîneur de haut niveau pour conduire les destinées du Syli national de Guinée et ce en accord avec le gouvernement, a le plaisir d'informer l'opinion nationale et les médias, qu'elle a signé avec Luis Fernandez en tant qu'entraîneur/sélectionneur du Syli national, rapporte l'instance dirigeante du football guinéen. Un contrat de travail d'une durée de 20 mois renouvelable par tacite reconduction au cas où la Guinée était qualifiée à la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2017, ajoute le communiqué de la FEGUIFOOT. Sa mission essentielle est de qualifier la Guinée à la CAN 2017 et à la coupe du monde 2018, de contribuer à la mise en place d'une politique de formation des jeunes joueurs pour assurer la relève. Fernandez devra également apporter son expérience dans la politique générale et technique de la Fédération guinéenne de football entre autres la formation des cadres techniques selon la Direction technique nationale, ajoute le communiqué. L'ancien milieu de terrain des Bleus, vainqueur de l'Euro 1984, était en contact depuis plusieurs semaines avec la FEGUIFOOT. Il avait déjà annoncé cette signature sur la radio française RMC où il tient une émission quotidienne. Je serai accompagné d'Amara Simba et Kaba Diawara (dans le staff). Mon objectif est la CAN 2017, avait il dit au micro de beIN Sports, un autre de ses employeurs. Avec ce nouveau poste, je garde mes activités à la radio et à la télé. Ce point a été l'une des conditions pour mon arrivée, avait-il ajouté. L'arrivée de l'ancien entraîneur du PSG en Guinée n'est pas du goût de tout le monde. L'ancien emblématique attaquant et ancien ministre des Sports, Titi Camara, a jeté un véritable pavé dans la mare. Interrogé par les médias locaux, il a indiqué que c'est une honte pour la Guinée. Je ne vais pas changer d'avis. Tant mieux pour lui. Tant mieux pour les décideurs aussi qui l'ont choisi. Comme je vous ai dit, si j'étais à la place des décideurs, je n'allais pas choisir Luis Fernandez, a-t-il dit. C'est une honte pour la Guinée. Nous avons la ressource humaine en Guinée. Il y' a des gens qui ont la matière grise qui peuvent bien mener cette mission (…), c'est vraiment regrettable, a ajouté Titi Camara, sélectionneur national de juin à septembre 2009.