Une synergie des actions préconisée pour mieux capitaliser les orientations en santé communautaire

Télécommunications

Il s'avère important qu'un partenariat solide soit noué entre le ministère de la Santé et de l'Action sociale et les collectivités à tous les échelons pour assurer une meilleure coordination des activités de santé communautaire en tenant compte de l'axe stratégique 4 qui est de renforcer la participation des communautés et des collectivités locales, a t –il dit. Il présidait mardi à Dakar l'atelier de partage sur les enjeux et défis de la santé communautaire en rapport avec l'Acte 3 de la décentralisation organisé par le Programme Usaid/Santé communautaire. En 2013, a-t-il souligné, il a été créé un service de santé communautaire au sein de la Direction de la santé en vue d'impulser, d'organiser et de coordonner l'ensemble des interventions de santé communautaire de façon plus intégrée sur tout le territoire national. L'implication des collectivités locales dans la gestion de la santé communautaire figure parmi les défis de la politique de santé, selon Dr Diack. A cet effet l'objectif majeur décliné est de renforcer la participation communautaire dans la résolution des problèmes de santé de nos populations. Il y a le document relatif à la politique de santé communautaire qui se veut un outil de régulation et d'orientation des initiatives communautaires d'une part et le plan stratégique national de santé communautaire qui opérationnalise la politique de santé communautaire et fixe les priorités du secteur pour la période 2014- 2018. Ces différents documents stratégiques s'inscrivent dans la démarche globale du Plan Sénégal émergent et prennent en compte l'Acte 3 de la décentralisation et stratégie de la Couverture maladie universelle, selon le Directeur général de la Santé. Le Programme santé communautaire USAID/Santé communautaire Phase II (2011-2016) mis en œuvre par Child Fund est un appui considérable pour la mise en œuvre du Plan stratégique national de santé communautaire, a t –il ajouté. Pour le président de l'UAEL, Alé Lô, telle que conçue la santé communautaire occupe une place de choix dans un contexte marquée par l'Acte 3 de la décentralisation qui érige la participation citoyenne comme principe au même titre que la libre administration des collectivités locales. C'est pourquoi, il a invité l'Etat à augmenter les ressources des collectivités locales au-delà des Fonds de dotations. Ainsi, pour Alé lô, le programme financé par USAID constitue un sujet de partage, de réflexion et d'échanges pertinents dans le combat pour trouver des solutions justes et durables aux préoccupations des populations. L'atelier qui regroupe des acteurs de niveau stratégique constitue un cadre de concertation des plus propices pour le développement de synergies entre partenaires et les collectivités locales, principaux bénéficiaires, selon la Directrice de l'USAID, Susan Fine. Le renforcement de ces synergies permet aux autorités locales de mieux servir les femmes enfants et hommes de leur localités en leur offrant de meilleurs services de santé, a t –elle ajouté. Le Programme santé communautaire de l'USAID dans sa deuxième phase couvre la période 2011 -2016 pour parachever l'élargissement des services de santé, la couverture et promouvoir la durabilité des interventions.