Kaolack : plus de 200 femmes marchent pour la paix en Casamance

Télécommunications

Tout de blanc vêtues, les femmes ont marché de la place Cœur de Kaolack jusqu'à la préfecture avant de prendre la rue de France pour rallier le marché central. La marche a enregistré une forte mobilisation. Elles étaient munies de pancartes et de banderoles sur lesquelles on peut lire: Nous voulons la paix en Casamance ou encore Les femmes et les jeunes exigent un calendrier clair des négociations. La procession s'est poursuivie jusqu'au quartier Kanène avant de prendre fin à l'ex-gouvernance de Kaolack. Après près d'une heure de marche, les femmes ont été reçues par le gouverneur Lamine Sagna à qui elles ont remis la déclaration pour la paix en Casamance, après sa lecture par Ndèye Diagne Mbengue, leur coordinatrice. Nous femmes de Kaolack nous demandons instamment aux parties à ce que les femmes soient davantage représentées à tous les niveaux de prise de décision (...) pour la prévention, la gestion et le règlement des différends, a déclaré Mme Mbengue Nous exhortons l'Etat et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) à prendre entièrement en charge les préoccupations des femmes et demandons solennellement aux deux parties dans le plan d'action stratégique la participation effective des femmes à la prise des décisions pour une paix définitive et durable, a ajouté la coordinatrice. Le gouverneur Sagna a de son côté souligné que le fait que les femmes de la région se mobilisent pour la paix en Casamance encourage à croire à la paix. Une paix qui, a-t-il ajouté, est cours et arrive lentement parce que le gouvernement veut construire une paix durable et réelle. Aujourd'hui, votre participation à cette demande vient s'ajouter à celles des populations de la Casamance et du Sénégal. M. Sagna a assuré que l'Etat ne manquera pas d'exploiter à bon escient la déclaration des femmes de Kaolack. Nous la transmettrons aux plus hautes autorités de l'Etat, a-t-il affirmé.