Le DG de l'ANSD pour la couverture d'activités émergentes

Economie

Il a été constaté une absence de couverture d'activité émergentes telles que l'aquaculture ou encore la production d'énergie renouvelables et de biocarburant, a relevé Boubacar Sadikh Bèye à l'ouverture d'une rencontre avec les partenaires techniques et financiers. Cette réunion est axée sur la mise en œuvre du projet de changement de l'année de base des comptes nationaux au Sénégal. Pour le directeur général de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), il y a également des insuffisances dans la prise en compte d'activités ayant pris une plus grande importance économique depuis 1999, année de base actuelle. C'est le cas par exemple de la production marchande d'eau en milieu rural qui n'est pas intégrée dans le calcul du PIB, a t-il expliqué. Selon lui, la question de la couverture complète du secteur moderne des entreprises est cruciale, en rapport avec les exigences d'exhaustivité du PIB, conformément aux recommandations du Système de comptabilité nationale (SCN 2008). Boubacar Sadikh Bèye a rappelé qu'au Sénégal, il n'ya pas encore eu de recensement des entreprises. Le DG de l'ANSD a souligné que l'économie sénégalaise a connu de profonds changements structurels ces dernières années et qu'il est impératif de mettre à jour la production de l'or qui s'est diversifiée, les services financiers et l'utilisation des Technologies de l'information et de la communication (TIC) qui s'est renforcée. L'objectif du projet de changement de l'année de base des comptes nationaux est d'élaborer une nouvelle année de base des comptes nationaux conformes au SCN 2008, reflétant au mieux les structures actuelles de l'économie sénégalaise et le niveau des agrégats macro-économiques.