Les médias invités à la lutte contre les préjugés visant l'islam

Présidence de la République

Les médias "doivent continuer la dynamique de diffusion des valeurs du monde musulman, aider à lutter contre les stéréotypes et participer ainsi à la promotion de l'héritage de l'islam", a-t-il déclaré. Macky Sall présidait l'ouverture de la 10e session du Comité permanent pour l'information et les affaires culturelles (COMIAC) de l'Organisation de coopération Islamique (OCI). Cette rencontre prévue pour deux jours se poursuivra dans la capitale sénégalaise sur le thème Jeunesse et média pour la paix et la stabilité dans le monde musulman. Selon le président Sall, les médias des pays musulmans devraient permettre à la jeunesse de revisiter et de découvrir l'histoire de la culture et de la civilisation du monde musulman, en partant d'un "travail assidu" de recherche. Il a exhorté les médias à "revisiter les trésors cachés des musées en soutenant davantage les échanges culturels et académiques entre les pays". Le COMIAC "doit redoubler de vigilance" s'il veut s'imposer comme un espace de promotion des "valeurs authentiques" de l'islam, a indiqué le chef de l'Etat sénégalais. S'adressant à la jeunesse, Macky Sall a invité cette catégorie de la population à œuvrer pour la paix et la stabilité dans le monde musulman. "Œuvrer pour la paix et la stabilité du monde musulman, c'est d'abord éduquer et former nos jeunes pour les soustraire à la manipulation de conscience et à l'endoctrinement", a-t-il déclaré. Invitant les jeunes musulmans à accepter la diversité au sein de la Ummah islamique, le président Sall a proposé au COMIAC de réfléchir sur la mise en place d'une coalition mondiale des jeunes pour la paix. En février 2014, le président Macky Sall avait pris la décision de redynamiser le COMIAC en instituant par décret, un bureau de coordination du COMIAC dirigé par le journaliste à la retraite Cheikhou Oumar Seck.