MAEP : Dakar dégage 300 millions pour une meilleure auto-évaluation

1

"Le président de la République a dégagé un budget conséquent de 300 millions destiné au fonctionnement de la CNG. Des locaux aussi lui ont été trouvés, que le ministère de la Promotion de la bonne gouvernance est en train de les rendre fonctionnels (…) afin que le Sénégal produise un des meilleurs rapports d'évaluation dans le cadre du MAEP", a-t-il annoncé. Khadim Diop intervenait au cours d'un atelier de formation sur le questionnaire du MAEP dont il présidait la cérémonie officielle d'ouverture. Cette rencontre se tenait sous l'égide de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA). D'une durée de trois jours, cet atelier est destiné aux membres du Conseil consultatif de la Commission nationale de gouvernance (CNG) et aux instituts techniques de recherche. Quatre instituts techniques de recherche ont été recrutés récemment pour réaliser des études relatives aux différents domaines d'interventions du MAEP, selon le ministre de l'Intégration africaine, du NEPAD et de la Promotion de la bonne gouvernance. Il a cité la démocratie, la gouvernance politique, la gouvernance économique, la gouvernance des entreprises et le développement socio-économique. "Nous attendons de ces instituts un travail de haute portée scientifique", qui constituera "le fondement de l'auto-évaluation du Sénégal et l'évaluation par nos pairs", a dit Khadim Diop. En plus du travail attendu de ces instituts, il y aura "des consultations citoyennes afin de permettre aux citoyens d'évaluer les politiques publiques qui leur sont destinées", a-t-il annoncé. Le président de la Commission nationale de gouvernance (CNG), Babacar Guèye a lui précisé que l'évaluation du Sénégal va démarrer au sortir de cet atelier dont le but est de mettre à niveau les instituts techniques de recherche retenus. Ce travail d'évaluation est prévu pour arriver à terme en décembre prochain, a-t-il indiqué.