Recensement des entreprises : le gouvernement contribue à hauteur de 2 milliards FCFA

Economie

"Pour la réalisation du premier Recensement général des entreprises ainsi que d'autres activités rendues nécessaires par l'opération de changement de base, le gouvernement s'est engagé à porter à 2 milliards de FCFA, la contribution du budget national, soit 40% du besoin de financement", a annoncé le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ. Il présidait une rencontre visant la mise en œuvre du projet de changement de l'année de base des comptes nationaux au Sénégal, en vue de "fonder l'ensemble du système statistique national sur les normes de production en vigueur. "Il a été retenu, pour actualiser nos connaissances sur le système productif réel, de procéder en même temps au premier RGE au Sénégal. Cet exercice est essentielle dans ce processus de mise à jour, aux côtés de plusieurs autres activités", a-t-il indiqué en présence de représentants des partenaires techniques et financiers (PTF). "De la qualité des statistiques nationales dépendent la fiabilité de nos prévisions et la pertinence de nos décisions au niveau national, mais aussi la réussite de nos politiques sectorielles et régionales", a-t-il relevé. La réalisation de ce projet de base requiert selon lui une démarche concertée entre producteurs et utilisateurs de statistiques, de manière à tirer meilleur parti des différentes activités qui devront être engagées. M. Ba a notamment salué, en matière de statistique et de démographie, la qualité du partenariat que le Sénégal entretient avec le Groupe des 50, réunissant des partenaires au développement. Selon Boubacar Sadikh Bèye, directeur général de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), le coût estimatif du projet d'élaboration de comptes nationaux de l'année de base 2014, a été évalué à 5,54 milliards de FCFA pour une durée de 24 mois.