Douanes : Dakar et Washington s'engagent à s'assister mutuellement

Economie

Il s'agit d'un accord d'assistance mutuelle administrative en matière douanière qui va lier les deux pays. Cet accord va favoriser un échange et un partage d'informations pour plus d'efficacité et de célérité dans la sécurisation de la chaîne logistique internationale, a expliqué le directeur général des douanes sénégalaises Papa Ousmane Guèye. Il s'exprimait au cours de la cérémonie de signature de cet accord tenue dans les nouveaux locaux de la douane. Outre M. Guèye, l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique au Sénégal, Peter Zumwalt, le directeur général du service des douanes et de la protection des frontières des Etats-Unis Gil Kerlikowske, ainsi que d'autres officiels des deux pays ont pris part à cette rencontre. Papa Ousmane Guèye a insisté sur la nécessité de mettre en place des stratégies communes pour une meilleure sécurisation de la chaine logistique internationale (…) en vue de transcender les exigences liées à des missions classiques, fiscales et économiques. La criminalité transnationale est une réalité à laquelle nos services sont confrontés (…) et l'échange de renseignements et de bonnes pratiques constituent un des paramètres dans l'anticipation et l'endiguement de toute velléité criminelle, a poursuivi le directeur général des douanes sénégalaises. Il a admis que l'expertise des Américains est avérée en méthode technique de contrôle des marchandises et des passagers, mais aussi en matière de techniques de ciblage et de suivi électronique avec un vaste réseau de renseignement. Le directeur général du service des douanes et de la protection des frontières des Etats-Unis d'Amérique a surtout insisté sur la formation et l'échange d'expérience en matière d'analyse et de ciblage. Nous avons beaucoup de choses à apporter aux douanes sénégalaises en procédant notamment à la formation et au renforcement de capacité du personnel parce que nous avons un objectif commun de sécuriser les personnes et les biens et de protéger les frontières, a souligné Gil Kerlikowske.