Kolda: le tribunal paralysé par un court-circuit

Télécommunications

Jeudi vers 18 heures, j'ai été informé d'un incendie provoqué par les installations électriques qui avaient pris feu. Heureusement avec l'intervention des sapeurs-pompiers, les dégâts ont été limités, a rappelé le magistrat, qui rencontrait la presse. Mais depuis lors, le tribunal est privé d'électricité avec des conséquences sur l'arrêt du travail au niveau de cette juridiction qui produit beaucoup de documents comme les actes de jugement de naissance, les certificats de nationalité, etc., a regretté le président du tribal départemental de Kolda. Face à la presse le magistrat a insisté sur les difficultés que peuvent rencontrer les populations comme les élèves qui doivent nécessairement avoir des actes de jugement de naissance pour prétendre passer les examens de fin d'année. Cet incendie est lié à un court-circuit. C'est la deuxième fois que j'assiste à cette situation qui paralyse le fonctionnement dans les services de nos institutions qui travaillent avec des machines. Actuellement, sans électricité aucun dossier ne peut être traité, pas de saisie encore moins d'impression, a-t-il fait observer. Et ce n'est pas la faute du président du tribunal ou celle du greffier en chef. Mon devoir, c'est d'informer les populations de la situation qui prévaut au niveau du tribunal, a précisé M. Niane. Le bâtiment qui abrite les tribunaux départemental et régional de Kolda date des années 50. Malgré la retouche, elle présente encore des risques, surtout pendant la saison des pluies. Lors d'une visite à Kolda, Aminata Touré, ancien ministre de la Justice, avait annoncé la délocalisation du tribunal.