Les scouts s'engagent à planter 60.000 arbres à Tobor (commissaire)

Agriculture

La plantation de 60.000 arbres prévue en septembre prochain constitue la deuxième phase du reboisement antérieur de 56.000 plants en partenariat avec le ministère de la jeunesse, a indiqué M. Badji. Cette entreprise de reboisement est conforme au projet Trees for the World lancé par les leaders scouts de la région interaméricaine. Serge Badji, qui revenait du forum national des responsables scouts tenu au collège Notre Dame du Cap-Vert de Pikine du 24 au 26 avril dernier, a soutenu que les 120.000 arbres qui seront à terme plantés à Tobor permettront de sauver des périmètres maraîchers de cette partie de la région Sud. Cette action est d'autant plus importante et primordiale que l'arbre demeure la meilleure façon d'aider à résoudre la question de l'environnement qui est un problème commun à nos nations, a souligné M. Badji. Planter un arbre est un acte citoyen car il aide à produire de l'oxygène, assainir le sol, contrôler la pollution sonore, freiner les eaux de ruissellement, réduire le dioxyde de carbone, purifier l'air, créer la fraicheur, lutter contre l'érosion des sols, etc., a expliqué le responsable scout. Les chefs scouts se sont évertués, durant le week-end, à harmoniser les pratiques de la tradition de la branche verte, à créer un réseau d'information et de concertation nationale. Ils ont aussi amélioré les connaissances pédagogiques des chefs de troupes et assistants, installer des régions jumelles pour une meilleure entraide. Les chefs scouts ont, après le coin de patrouille, terminé leur forum par la plantation d'une centaine d'arbres dans deux établissements scolaires de la banlieue.