Programme Jangandoo : Fatcik en dessous de la moyenne nationale

Télécommunications

Jangandoo est une évaluation indépendante et périodique des acquisitions fondamentales des enfants au Sénégal. Pour réaliser ce baromètre citoyen le Laboratoire de recherche sur les transformations économiques et sociales (LARTES)de l'Institution fondamental d'Afrique noire (IFAN) s'associe à une dizaine d'ONG. "Les résultats du point de vue des apprentissages sont au niveau 10.4 donc en dessous de la moyenne nationale ce qui nous fait dire que pour Fatick en tout cas sur l'échantillonnage que nous avons administré, les résultats ne sont pas bons", a-t-il dit lors d'un atelier de restitution de résultats. Selon lui cette contre-performance s'explique par "plusieurs facteurs et c'est ce que nous sommes en train d'insuffler pour que les différents acteurs puissent voir quelle explication trouver par rapport aux différents résultats". "Nous avons voulu donner les résultats tels qu'ils ont été consignés maintenant à nous de voir comment l'expliquer et surtout quelle mesure prendre pour renverser la tendance et que les résultats soient au seuil défini par le ministère de l'Education nationale", a fait valoir M. Fall. Il a rappelé que "les enfants ont été évalués en lecture, en mathématiques et en culture générale. La où il y a eu plus de problème, c'est au niveau de la gestion de la résolution de problèmes mais aussi en lecture compréhension", a t-il relevé. "Les deux sont liés parce que pour pouvoir résoudre un problème il faut le comprendre. Par contre au niveau de la culture générale, on a pu constater que les enfants étaient assez aidés et il faut magnifier le résultat ; on est à 75% et 80% mais toujours est-il que par rapport aux questions posées, on n'a pas enregistré 100%", a poursuivi Cheikh Fall. Cette enquête a été réalisée entre les mois de mai et juin des années 2013 et 2014 dans les familles. Elle concerne tous les enfants de 6 à 14 ans qu'ils aient fréquentés l'école française, arabe ou même ce qui n'ont jamais fréquenté l'école. "Toutefois Fatick commune n'a été touchée que sur 18 ménages sur 602 enquêtées dans la région", a précisé le membre de la coordination des activités du programme Jangandoo.