Awa Marie Coll-Seck annonce davantage de ressoures contre le paludisme

Télécommunications

S'exprimant à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, elle a fait état de l'engagement du Sénégal 'à accroitre autant que possible les ressources allouées à la lutte contre le paludisme. La manifestation a été marquée par la remise de Jambars de la lutte contre le paludisme à plusieurs personnalités et structures dont l'Agence de presse sénégalaise (APS). L'évènement, axé sur le thème : Investir dans l'avenir, vaincre le paludisme, coïncide avec les 20 ans du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP). Mme Seck a salué la volonté de tous les acteurs de surmonter les obstacles liés à cette lutte afin arriver à zéro cas de paludisme. Nous pouvons y arriver et ce sera un pas pour l'émergence de notre pays, a-t-elle ajouté. Le pays à toujours essayé de lutter contre le paludisme avec différents programmes et les différents gouvernements qui se sont succédé, a-t-elle dit, soutenant qu'il est du devoir de tous les acteurs engagées de se demander ce qu'il faut faire et d'intensifier la lutte. Le Sénégal a engagé la lutte contre le paludisme depuis 1995 avec la mise en place du PNLP. Depuis cette date, différents programmes ont été mis en place pour arriver aujourd'hui à une baisse du taux de décès lié au paludisme. Nous sommes partis d'une table, d'une chaise et quelques millions de Francs CFA pour aboutir à un programme qui va atteindre 60 milliards de FCFA grâce au soutient du gouvernement sénégalais et de nombreux partenaires, a-t-elle dit. Revenue d'un voyage au royaume d'Arabie Saoudite, le ministre de la Santé a annoncé que ce pays va accompagner à hauteur de 10 millions de dollars le Sénégal pour la mise en œuvre de son programme de lutte contre le paludisme. Le ministre de la Santé a souligné que conformément aux recommandations des Saoudiens, le Sénégal va davantage axer la lutte sur le multisectoriel et l'implication du secteur privé. L'année prochaine, nous nous souhaitons distribuer 8 millions de moustiquaires imprégnées à longues durées aux familles sénégalaises, a-t-elle annoncé. Nous devons reconnaître que des choses restent à être faites, mais à être faites ensemble, a soutenu le ministre de la Santé et de l'Action sociale.