Saisie de Khat et de cocaïne à l'Aéroport Senghor

Télécommunications

La Brigade de contrôle de la Subdivision a saisi vendredi 116 kg de drogue khat sur un Kenyan en provenance d'Addis Abéba à la zone Frêt, selon un communiqué reçu à l'APS. Les marchandises avaient été faussement déclarées comme étant du henné. La Douane a saisi jeudi 111 kilogrammes de drogue khat frauduleusement importée d'Addis Abeba par un individu de nationalité éthiopienne, selon la même source. Le khat est un arbuste cultivé en Afrique Orientale et au sud de la péninsule arabique. Dans des pays comme l'Éthiopie, la Somalie, le Yémen, Djibouti, Kenya), il est l'objet d'un usage rituel ancestral qui consiste à en mâcher les feuilles fraîches, en raison de leur effet stimulant et euphorisant. Le khat est considéré aussi comme un produit stupéfiant, interdit dans de nombreux pays. En collaboration avec la Cellule aérienne anti-trafic (CAAT) et la Police spéciale de l'Aéroport, les douaniers ont mis la main mardi, à la zone Départ, sur 70 boulettes de cocaïne ingurgitées, d'un poids total de 790 grammes. Le communiqué indique qu'une personne née à Bissau et détenant un passeport portugais a été arrêtée. Tous les prévenus ont été placés en garde à vue.