Un concert pour la paix samedi à Ziguinchor

Genre

Ce spectacle vise à faire la promotion de la compilation musicale "Kasumay Rek", à laquelle ont participé de nombreux artistes sénégalais désireux d'apporter leur contribution aux efforts visant un retour de la paix en Casamance. "Nous sommes convaincues que la musique sait ouvrir les cœurs au-delà des lignes de conflit, au-delà des canaux d'appartenance", a déclaré Katty Kop, consultante allemande au CRSPC-USOFORL, au cours d'un point de presse organisé en prélude de ce concert. Des artistes tels que les rappeurs Simon Kouka et Lorenzo Badiane ont également pris part à cette rencontre avec les journalistes. Katty Kop, par ailleurs responsable de l'ONG allemande Service civile pour la paix dans le monde (WFD), a magnifié l'engagement des artistes, en assurant que son organisation pourra toujours compter sur eux pour continuer à porter le message de la paix au-delà de cet évènement ponctuel. Selon le rappeur Lorenzo Badiane dit Badson, ce projet permet un partage d'émotions à travers lequel les populations peuvent être amenées à soutenir le processus de paix en Casamance. "Ça fait très fait très mal de voir des jeunes en Casamance livrés à eux-mêmes en raison du conflit. L'économie est au ralenti et il n'y a plus de travail", a-t-il dit. "Les jeunes sont désœuvrés. Les populations ne peuvent plus accéder à leurs champs dans certaines zones à cause des mines", a déploré le jeune artiste originaire de la région. "Le rap, ce n'est pas que de la chanson. C'est aussi de l'implication", a de son côté soutenu le rappeur Simon, en magnifiant l'engagement de nombreux artistes pour le retour de la paix en Casamance. "Nous allons sur le terrain. Nous nous sommes rendus dans des zones où personne ne va. Nous avons discuté avec des personnes dont je préfère ne pas dire les noms. C'est ça l'implication", a-t-il indiqué. "Les artistes sont des vecteurs de communication", a fait valoir Simon, avant d'assurer que "la seule chose qui intéresse les artistes, c'est le retour de la paix en Casamance". Dans ce cadre, a-t-il promis, les artistes vont organiser des concerts, sensibiliser les populations et nouer des partenariats pour accompagner le processus de paix. "Il ne peut pas y avoir la paix sans le pardon et la reconnaissance des (crimes) de tous les bords. Mais il arrivera un jour, il faudra rétablir la vraie histoire (…). Actuellement la chose la plus importante, c'est la paix", a ajouté le rappeur. L'art "est un levier" que la communauté nationale "peut utiliser pour arriver à une paix définitive en Casamance", a pour sa part relevé le musicien Aziz Boukotte. L'album "Kasumay Rek", initié par USOFORAL, comprend 16 titres composés dans différentes langues locales du Sénégal, renseigne un document remis à la presse. Le CD réunit des chansons d'artistes de renom tels que Touré Kounda, Didier Awadi, Daby Baldé, Ucas Jazz Band etc., qui ont gracieusement offert leurs compositions, en guise de contribution au retour de la paix en Casamance. Selon le document, cette compilation musicale se termine par une chanson commune de tous les artistes sénégalais, une manière de mettre l'accent sur la nécessité d'une plus grande implication citoyenne dans la prise en charge de ce conflit.