Lutte contre le paludisme : les élèves outillés pour le changement de comportement

Télécommunications

Dans cette dynamique, le PNLP a organisé, vendredi à l'école élémentaire Joseph Gomis de Dakar, une leçon sur le paludisme dans la rubrique vivre dans son milieu, dans une classe de CMI, a constaté l'APS. Scindés en quatre groupes, les élèves de la classe sont habillés pour l'occasion de tee-shirts blancs sur lesquels le thème de la journée est inscrit en gros caractère: Investir, dans l'avenir, vaincre le paludisme. Chaque groupe est chargé de réfléchir sur une question sur le paludisme inscrite sur le tableau avant que l'élève-rapporteur ne vienne devant la classe donner les réponses. Auparavant, un grand dépliant avec des images accompagnées de messages de sensibilisations, a été distribué à chaque groupe. Devant le coordonnateur de la lutte contre le paludisme et ses collaborateurs, l'inspecteur de l'éducation et de la formation, chef de l'Inspection médicale des écoles et d'autres invités installés au fond de la classe, les élèves ont montré leur maîtrise des questions liées aux modes de transmission, aux mesures de prévention et au traitement. Le plasmodium est le microbe responsable du paludisme qui se transmet par la piqûre d'un moustique appelé anophèle, répond la jeune Fatoumata Diallo à la question du maître. Dans l'autre groupe, Fallou explique que la maladie se manifeste par des maux de tête, des vomissements et de la fièvre. Une autre élève ajoute, parmi les symptômes, les frissons, les douleurs d'articulation et le manque d'appétit. Interrogés sur les mesures de prévention, les élèves levant la main pour répondre à l'enseignant ont conseillé de dormir sous moustiquaires imprégnées pour toute la famille, toutes les nuits, toute l'année, reprenant le slogan du PNLP qui déroule depuis 2010 une campagne de distribution gratuite de moustiquaires dans toutes les régions. Il s'agit également pour les élèves, parmi les mesures à promouvoir, d'inciter les populations à éviter les guérisseurs et à aller dans la structure de santé la plus proche pour le diagnostic et le traitement. Cette leçon de vie est tenue dans toutes les écoles du Sénégal en prélude à la célébration demain samedi 25 avril de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme suite à une circulaire du ministre de l'Education nationale, a expliqué le responsable de l'Inspection médicale des écoles (IME), Dr Alioune Dia, à la fin de la leçon. Il a rappelé le partenariat entre le ministre de la Santé et celui de l'Education pour lutter contre le paludisme. Ce partenariat a permis également l'élaboration d'un manuel pour les enseignants du moyen secondaire.